Petit annonce : nous fermons pour le moment les sangs-purs!
Veuillez prioriser les autres sangs pour équilibrer un peu le tout, merci!
(À l'exception des scénarios, bien entendu )
Nous sommes présentement à la recherche d'un modérateur!
Venez voir le sujet ici et si vous êtes intéressé, envoyez un mp avec le formulaire à Billy Nelson!
Avis aux chers étudiants et étudiantes : Merci de prioriser le groupe des Gryffondors!
Ils font pitiés , ils ne sont que deux les pauvres enfants

Partagez | 
 

 Meet and Wed

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 87
MessageSujet: Meet and Wed   Ven 11 Jan - 22:09


MEET AND WED



You must be kidding.
Aoife n'a pas un regard pour son fils. Elle se contente de regarder la cheminée crépiter de ses grands yeux bleus, les mêmes que ceux dont il a hérité. Lui n'est donc qu'en mesure de fixer le chignon strict qui retient l'épaisse chevelure dorée. Droit comme un i, la main sur le dossier du fauteil dans lequel est installée sa mère semble lui permettre de se contenir.
L'empêcher de céder et de casser tout ce qui lui passe sous la main.
Mâchoire y compris.
I am only doing this for your own good. You'll thank me, someday.1
Elle a l'air sûre d'elle, la voix parfaitement posée, le port de tête assuré.
Alistair ne peut se douter à aucun moment qu'elle est en proie au doute. Et qu'elle n'agit que pour son bonheur à lui.
Elle l'a vu dépérir à la mort de Charlotte. Elle l'a vu peiner à se relever. Et elle n'était pas dupe : si aujourd'hui, il avait l'air d'avoir fait son deuil, ce n'était que pour l'équilibre de son fils unique : Lucàs.
Alors elle avait fait ce que n'importe quelle autre mère aurait fait, pense-t-elle.
Tha seo cuthach,” marmonne-t-il, sans qu'on sache s'il s'adresse à lui-même ou à sa mère. “Pòsadh rèidh ... cuthach.
La main calleuse se retire du dossier et le chef de clan s'éloigne à peine, commence à faire les cent pas, songeur.
Un mariage arrangé.
Certes, il avait toujours su que cette épée de Damoclès se trouvait au dessus de sa tête. Il avait réussi à en solidifier l'ancrage en faisant fi de toutes les conventions et en épousant une moldue.
Et aujourd'hui, il se trouvait rattrapé par son statut de bon parti qu'il pensait avoir éloigné à tout jamais.
Croyez-moi : ça ne lui plaît pas du tout.

Il se devait d'être présentable, lui avait-on fait savoir.
N'était-il pas toujours présentable ?
Pour l'occasion, Aoife avait voulu qu'il troque sa veste en cuir pour quelque chose de plus élégant, et son kilt contre un pantalon. Elle-même avait enfilé une belle toilette, qui soulignait davantage son élégance.
Elle l'avait convaincu de laisser le cuir au château. En revanche, celui qui l'empêcherait de porter un kilt n'était pas né.
Il avait déjà donné à Poudlard, et il n'était pas près de recommencer.
Elle le sent de fort mauvaise humeur toutefois. Il n'avait absolument pas envie d'être là. Il n'aimait pas se savoir loin de l'archipel, laissant Lucàs avec Moira pour seule surveillante.
Surtout pour rencontrer sa promise.
Non mais sérieusement…
Sa mère avait dû lui parler deux jours durant pour le convaincre – car évidemment, elle ne l'avait prévenu de l'arrangement que deux jours avant la rencontre officielle. Elle avait tout tenté, de l'argument le plus pragmatique au plus sentimental. Et puis, elle avait compris que garantir la stabilité et l'unité du clan était le levier sur lequel appuyer pour le faire craquer.
Alors elle avait appuyé dessus de toutes ses forces.

On vient rapidement leur ouvrir.
Occupé à observer le bâtiment – le château, même s'il n'a rien à voir avec celui dans lequel lui-même réside – il ne se rend pas compte immédiatement qu'on les invite à entrer.
Il faut une ou deux secondes pour qu'il comprenne qu'on s'adresse à eux et s'avance, le dos droit, les épaules écartées, la tête haute.
Il est chef de clan.
Il n'a rien à envier à cette riche famille de péteux.
Voilà qui commence bien.
Silencieux, il sonde l'intérieur des lieux en s'efforçant de rester stoïque. Il laisse sa mère, puisqu'elle est l'instigatrice de tout ceci, s'occuper des mondainités.
Il est au dessus de ça.
It's an honor to meet you,2 salue-t-elle, avec un signe de tête.
On les salue en retour. Alistair pose les yeux sur les personnes en face de lui, les sonde sans les dévisager et se fait une idée sur chacun d'entre eux.
Et puis, enfin, il croise le regard d'Artémis.
A bheil seo na èibhinn, màthair? A Dhia, tha i na bhann! Dè an aois a tha i, còig-deug?” fait-il à mi-mot, en se tournant vers elle.
Cette dernière pince les lèvres, agacée par l'impolitesse notoire de son fils. Visiblement, ce dernier a décidé d'oublier toutes les convenances, comme dans l'espoir de la mettre dans l'embarras et de leur faire oublier cette idée de mariage.
Non, mon fils, ce n'est pas une plaisanterie.
Non, ce n'est pas une enfant, et non, elle n'a pas quinze ans.

And let me introduce my son, Alistair Alexandre Mac Daibhidh MacFusty,” finit-elle en le désignant d'un geste élégant.
Et ce dernier de finalement décider qu'il faudrait bien s'y coller et d'adopter un sourire de circonstance.
Nice to meet you.3
Tant qu'on ne le forçait pas à s'isoler dans un coin avec sa promise pour qu'ils fassent connaissance, tout irait bien.
Ha, ha, ha. Hahaha.

____________________
1Tu plaisantes.
- Je fais ça pour ton bien. Tu me seras reconnaissant, un jour.
2C'est un honneur de faire votre connaissance.
3Et laissez moi vous présenter mon fils, Alistair Alexandre Mac Daibhidh MacFusty.
- Enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 82
Maison : Serpentard.
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Ven 11 Jan - 23:15

Meet and Wed
Artémis & Alistair
C'était l’effervescence dans le château familial des De Beaumont. En effet, et c'était rare, les maîtres allaient recevoir de la visite. Chose qui se produisait que très rarement en raison de la volonté de garder les lieux secrets.
Les émotions étaient diverses. Excitation, panique, joie...Un habile mélange. Artémis, de son côté, était plutôt ennuyée... Non, plutôt blasée par l'habitude.

Quand son noble père lui avait envoyé un hibou lui sommant de laisser ses activités à la MUL en plan pour revenir en France, Artémis avait flairé qu'il y avait quelque chose de pas net. Et elle avait raison. Dès son arrivée, une servante était venue lui arracher son sac en lui disant que le chef de famille l'attendait dans le salon d'apparat. Ha! Le salon d'apparat! Où étaient décidées et dites les plus grandes décisions. Bien qu'on puisse lui dire que son imagination s’enflammait un peu trop vite - étrange de dire ça à une artiste pour qui la dite imagination était le gagne-pain - Artémis sentait que son intuition avait vu juste.
Ainsi quand son père lui annonça qu'il lui avait trouvé un fiancé, elle n'arriva même pas à mimer la surprise.

Ce n'était pas la première fois.
Son père l'avait déjà fiancée. L'ensemble du gratin de la bonne société magique y était passé. Des nobles, comme elle, ou d'autres hommes qui avaient réussi à monter les échelons de la société de leur monde et qui voulaient asseoir leurs positions via un mariage avantageux et, bien sur, suffisamment intéressants pour attirer l'oeil de ses parents. Mais ils s'étaient tous annulés bien avant qu'une date de mariage - ou presque - était décidée. Artémis n'a donc jamais eu le temps d'aimer ou de détester son promis. Juste de développer une simple indifférence.
Alors, présentement, c'était plutôt la perspective de rater des heures de cours et de faillir à sa tache de préfète - ainsi que celles de membre et chef de clubs - qui l'agaçait.

Alors que ça se passe vite, qu'elle rentre en Angleterre!

C'est ainsi que, une semaine de préparation plus tard, Artémis était dans ses appartements en train d'être torturée. Non, enfin, on exagère! Mais, cependant, il est vrai qu'elle détestait mettre la tenue traditionnelle des de Beaumont. Cette dernière était constituée d'un chemisier noir à dentelles avec des bouts dorés sur le col - laissant légèrement entrapercevoir la peau - un petit pull beige/gris à manches 3/4 et une jupe longue noire légèrement plissée. Cette tenue était réellement trop collante!
On avait laissé ses cheveux au naturel, ondulés, en cascade dans son dos. D'après sa mère, ça lui donnait un charme fou. Artémis s'était contentée de lever les yeux au ciel tandis qu'on apportait la touche final: une couronne de fleurs. Par toutes les créatures surnaturelles, que c'était trop! Et hop, petite dose de maquillage discret et un peu de parfum.

On vint lui annoncer que les invités venaient d'arriver. Alors vite, vite, on se dirige vers le hall d'entrée. Vous a-t-on déjà dit que ce château était trop grand?
Artémis arrive à temps pour l'ouverture de la porte. Elle se place à côté de Céleste, sa grande sœur qui - solidarité sororale oblige, apparemment - a l'air de s'ennuyer autant qu'elle. La porte s'ouvre et une dame très digne entre. La jeune femme comprend qu'il s'agit de son hypothétique future belle-mère. Là suis comme son ombre...Son promis! Alistair! Oui, parce qu'elle avait quand même demandée comment il s'appelait, pour donner l'illusion qu'elle s'intéressait.
Au moins, il était plutôt mignon. Mais déjà père. Quand on lui avait dit ça, Artémis avait imaginé un homme de la cinquantaine. Ainsi voir quelqu'un de la trentaine - grand maximum - était plutôt, surprenant!  “A bheil seo na èibhinn, màthair? A Dhia, tha i na bhann! Dè an aois a tha i, còig-deug?” Aux mots de son promis, Artémis retint un fou-rire. Sérieusement? Il croyait qu'elle était une gamine?! Trop drôle! Leurs mères, en revanche, ne trouvaient pas ça drôle du tout! Roh, c'est bon!
Le bon point c'est que son peut-être-futur-mari semblait tout aussi ennuyé par la situation.

Mère et fils vinrent se poster devant la famille de Beaumont: “And let me introduce my son, Alistair Alexandre Mac Daibhidh MacFusty,” Alistair semble jouer le jeu: “Nice to meet you.” Artémis fit une petite courbette d'usage et dit, en gaelique: Latha math. Je suis ravie de vous rencontrer. Je m'appelle Artémis Moïra de Beaumont. Ciamar a tha sibh?
ROGERS. ♕ avatar de tanagra & AVATHÈQUE ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t635-artemis-moira-de
Messages : 87
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Sam 12 Jan - 16:19


MEET AND WED



Aoife est au comble du malaise.
Elle n'avait pas pensé que ses interlocuteurs puissent parler gaélique, une langue oubliée, parlée par une poignée d'Ecossais seulement. L'archipel des Hébrides devait être le dernier endroit où on en avait un usage quotidien. Que la réflexion de son fils, parfaitement impertinente, ait pu être comprise était pour elle d'un embarras sans nom.
Alistair, quant à lui, ne montre aucun signe de gêne. S'il est surpris d'entendre quelqu'un lui répondre dans sa langue natale, il n'en montre rien.
Il ne prend pas la peine de répondre à la formule de politesse qui tenait plus lieu de salutation en gaélique que d'une réelle question. À peine hoche-t-il brièvement la tête.
Et laisse-t-il le silence s'installer.
Pesant.

Il faut qu'on les invite à s'avancer, et à prendre place pour le thé pour qu'enfin cette atmosphère se lève. On prend place, les parents échangent quelques politesses. Le chef de clan, pour sa part, se prête au jeu de l'observation.
Les domestiques s'agitent en tous sens, et s'affairent avec application, comme si leur vie en dépendait.
Tout cela est révélateur de l'univers dans lequel on tente de le faire entrer. On montre sa richesse, on fait étalage de son statut. On est bien loin des préoccupations habituelles des MacFusty qui, eux, vivent dans un château ancien, fait de pierres brutes et habité par des spectres de tous genres.
Quelle mascarade…
C'est sans trop comprendre comment qu'Alistair finit avec une tasse de porcelaine entre les mains. La couleur translucide de la boisson ne lui inspire pas confiance le moins du monde. Ne serait-il pas possible d'y mettre une goutte de whisky pour le rendre buvable ?
Ca va être long.
Aoife, quant à elle, a l'air parfaitement à l'aise. Elle échange des mondainités avec la famille De Beaumont, s'enthousiasme de l'alliance entre leurs deux familles. Après tout, n'ont-ils pas des origines communes ? Les MacFusty comptent des français parmi leurs ancêtres, comme leurs nouveaux amis ont des origines écossaises.
Et bla, bla, bla, bla...
Dédaignant ostensiblement la tasse de thé qu'il repose, Alistair fait mine de suivre la conversation avec une mine sérieuse. Parfois, il répond par une monosyllabe, relance poliment la discussion par un mot d'esprit dans l'optique de ne pas avoir à dépenser inutilement sa salive.
La tactique paie.
Il faut dire que les parents ont l'air d'être sur la même longueur d'onde et s'occupent de remplir l'espace de mots.
Jusqu'au moment où…

… you could come over to Scotland, Miss de Beaumont,1 invite-t-elle sa future-belle-fille avec un sourire qui se veut charmant.
Alistair s'est à peine tendu à la proposition. C'est que lui n'a pas du tout envie d'avoir ça dans les pattes ! N'a-t-il pas assez à faire sur l'archipel, avec leurs diverses productions, avec les dragons, avec son fils, pour qu'en plus il doive s'évertuer à plaire à une gamine pour le seul bien du clan ?
Il ne manquerait plus qu'elle veuille approcher un de leurs locataires de quelques tonnes, tiens…
Oh quoi que…
Peut-être cela découragerait-il la jeune fille. Devoir mettre les mains dans le cambouis, courir après les pièces facétieuses du château, s'évertuer à semer un fantôme un peu trop collant…
Si, finalement, l'idée n'était pas mauvaise.
Maybe next time, mother,2 concède-t-il alors, à la surprise de cette dernière. Non seulement il était d'accord, mais il sous-entendait qu'il y aurait une prochaine fois ? Sa promise lui plairait-elle, finalement ?
On est loin du compte. Entre sa minceur – sérieusement, il lui arrivait de manger à sa faim ? - et sa couronne de fleurs – enfin franchement, dans le genre petite fille … - elle n'était absolument pas au goût de l'homme. Le charme aurait pu opérer, et lui permettre de passer outre.
Mais là, on n'y est pas.

____________________
1… vous devriez venir en Ecosse, mademoiselle de Beaumont.
2Peut-être la prochaine fois, mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 82
Maison : Serpentard.
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Sam 12 Jan - 17:13

Meet and Wed
Artémis & Alistair
Leurs têtes étaient à hurler de rire! Enfin, surtout du côté de sa future belle-mère. Quand ils ont compris qu'elle avait compris ce que son promis avait dit quelques minutes plus tôt, Madame MacFusty semblait prête à se liquéfier sur place; comme à la recherche d'un trou de souris pour se cacher.
Ses parents la regardaient avec des yeux gros comme des soucoupes, mais qu'importe! Artémis avait trouvé un moyen de rendre son séjour au Château de Beaumont agréable et elle comptait bien en profiter.
Et puis c'était leur faute s'ils n'avaient pas précisés à leurs invités que la mère de famille était écossaise et que, par extension, les enfants connaissaient la langue! Qu'ils soient heureux: pour une fois qu'elle a l'occasion de s'exercer.

Un silence aussi long que chiant s'installa jusqu'à ce que son père se décide à parler. Ainsi, le groupe s'installa dans le pavillon d'hiver. Il s'agissait d'une annexe, d'une pièce tout en verre et en bois blanc laissant passer la lumière de dehors avec un charme campagnard à la fois "Shabby Chic" et moderne avec vue sur leur jardin à la française et la montagne au loin ainsi que le reflet du sort Protego Maxima qui protégeait le château. Elle sourit en se disant que si les fiançailles n'avaient pas eu lieu, ses parents allaient demander aux MacFusty d'avaler un peu d'Oubliette pour leur faire oublier le sort leur permettant d'avoir accès au domaine ainsi que, par extension, son emplacement. Les patriarches de Beaumont étaient paranos, que voulez-vous!

Elle écouta à peine la conversation entre sa future belle-mère et ses parents, préférant siroter son thé. Artémis constata que Alistair semblait également s'ennuyer. Les serviteurs s'affairaient et leur jeune maîtresse se demandait bien pourquoi. D'ici quelques semaines, les fiançailles seront annulées et ils passeront à autre chose. Cependant, quelque chose dans l'attitude des de Beaumont agissait comme si il s'agissait de l'épreuve de la dernière chance. Ils étaient bien les seuls à s'en soucier. La principale intéressée s'en fichait éperdument. Un “… you could come over to Scotland, Miss de Beaumont,” la ramena brutalement sur terre. Pardon? Tient! En voilà une qui voulait absolument l'avoir comme belle-fille. Était-ce sa maîtrise du gaélique qui lui avait fait "marquer des points"? Artémis s'en serait bien passé! “Maybe next time, mother,” La jeune sorcière haussa les sourcils en regardant son promis.

Il jouait à quoi là? Il était clair qu'elle ne lui plaisait pas! Et tant mieux! Mais qu'importe, ça ne répondait pas à la question! Il semblait s'ennuyer à mourir depuis la seconde où il avait franchit la porte et là il faisait mine de s'intéresser. Artémis retint un soupir et dit: Tá, Tapadh leibh en ajoutant: Maybe
Comme par hasard, la tension dans la pièce s'atténua quand Artémis répondu. Ils semblaient tous certains qu'ils se plaisaient et qu'ils allaient se marier. Quel bande d'aveugles!

Heureusement, dès que la théière fut terminée, Artémis put se lever - comme tout les autres - quand les parents proposèrent à la future belle-famille une visite du domaine. Ouf! Sauvée! Artémis espéra en échapper en disant qu'elle voudrait aller réviser ses partitions mais... Sa mère marqua un point en la défaveur de sa propre fille en proposant à Alistair de l'accompagner et de visiter le domaine en présence de sa future femme. Artémis retint un soupir désespéré et fusilla du regard sa noble génitrice. Merci mère!
Sans attendre personne, Artémis tourna les talons et sorti de la pièce pour rejoindre ses chères notes de cours et un de ses instruments. Une fois hors de vue - et d'oreilles! - elle ôta sa couronne de fleurs on-ne-peut-plus ridicule qui lui grattait le cuir chevelu en laissant passer un soupir frustré qu'elle gardait au fond de la gorge depuis une semaine.
ROGERS. ♕ avatar de tanagra & AVATHÈQUE ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t635-artemis-moira-de
Messages : 87
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Sam 12 Jan - 18:28


MEET AND WED



Le coin des lèvres de l'homme frémit légèrement, de façon à peine perceptible.
Difficile de dire ce qu'il a relevé qui puisse avoir une telle réaction. L'accent de la jeune femme dans une langue qui n'est pas la sienne, ou bien l'usage d'une formulation tellement désuète qu'on en devinait que le gaélique n'était pas sa langue natale ? Était-ce l'incongruité d'utiliser cette langue pour leur répondre, alors que la conversation s'était faite en anglais jusqu'ici ? Était-ce de les voir ainsi tous face à face, dans un jeu d'apparences qui ne convainquait aucun des deux principaux concernés ?
Difficile à dire.
De toute façon, il ne reprend pas la parole et écoute les échanges d'une oreille.
Il aurait presque hâte de faire venir sa promise. Histoire de s'assurer qu'elle en aurait assez vu pour faire pression sur sa famille, et refuser le mariage, finalement. Ça épargnerait l'humiliation des siens.
Car il n'est question que de cela, finalement. Une fois les familles mises d'accord, le parti qui se retirait était celui qui se retrouvait entaché. Il n'est que question de temps avant qu'Alistair ne finisse par tout envoyer bouler, sans doute avec cette rage qui peut le caractériser. Mais en attendant, il a la tête assez froide pour savoir où se situent ses intérêts.
Il ne veut pas de ce mariage.
Alors pour éviter cette finalité, il fallait se débrouiller pour le faire annuler. D'une façon ou d'une autre.
Le tout… En évitant de se comporter comme le pire des goujats. Car cela allait complètement contre son mode de fonctionnement.
Que voulez-vous...

La théière est définitivement abandonnée sans qu'Alistair ait daigné boire la moindre gorgée de thé. Il sait toutefois que l'entretien ne s'arrêtera pas là.
Il ne s'attend toutefois pas à la suite.
On veut leur faire visiter le domaine.
Ah ça, il avait bien compris le délire dans lequel cette famille s'inscrit. Des Sang Pur dans toute leur splendeur, pas de doute là dessus. Où sa mère avait-elle donc été les dénicher, ceux là ? Il n'avait que faire de leur richesse, ou du bon parti que devait être leur fille. Il n'avait pas besoin de cela – après tout, ne serait-ce pas aussi l'intérêt d'un mariage arrangé ? - comme eux devaient être assez indifférent à la richesse personnelle du chef de clan.
Alors pourquoi continuer à en faire étalage de la sorte ?
Et là, ce fut le coup de grâce.
Alistair manqua de s'étrangler en s'entendant proposer une visite du château en tête à tête.
Décidément, les conventions, c'était comme ça les arrangeait ! N'étaient-ils pas sensés avoir un chaperon ? Ou au moins elle, pour s'assurer que l'homme affamé – haha – ne se jetterait pas sur elle ?
Bon.
Au moins, il n'aurait ni sa mère, ni sa future belle-famille sur le dos. Avec un peu de chance, la gamine aurait un peu de cervelle et ils pourraient finir cette visite d'une meilleure façon qu'elle n'a commencé.
Peut-être pourraient-ils s'entendre, au moins.
Histoire que tout cela soit moins pénible…
Bonne patte, il suit le pas rapide de la jeune fille, réussissant à la suivre grâce à ses grandes enjambées.
Quand il la voit ôter rageusement sa couronne de fleurs – enfin un geste sensé ! - il comprend qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il l'ait suivie – ou rattrapée.
L'adolescent tapi en lui refait alors surface. Il décide de se faire aussi discret que possible, trouve place dans un angle mort – que ce soit sur un siège abandonné ou appuyé sur un pan de mur, selon l'endroit où s'est arrêtée la jeune fille, vous pensez bien qu'il n'oserait pas entrer dans la chambre d'une jeune femme – et observe.
En silence.
Sa spécialité.
S'il n'en montre rien, il n'en est pas moins amusé de voir qu'elle ne le remarque pas – ou pas immédiatement – et reste parfaitement immobile.
Moui, sans sa couronne de fleurs, elle a un certain charme. Même si elle reste bien trop maigre à son goût.
Il l'observe, concentrée, se pencher sur ses cours, songe à ses propres années à la MUL. Aux heures passées à réviser des contenus dont il n'avait que faire, étant destiné dès sa naissance à un avenir tout cracher.
Et puis, il hausse un sourcil en la voyant s'emparer d'un violon.
Même s'il est lui-même un bien piètre musicien – croyez-moi, vous ne voulez jamais l'entendre chanter – il sait apprécier le talent des autres. Et ainsi, il apprécie à sa juste valeur le morceau qu'on lui sert involontairement.

Un sourire vient éclairer son visage lorsqu'un canard disgrâcieux se fait entendre, signe que la jeune femme a enfin remarqué sa présence.
Un sourire espiègle, mais réservé, à peine décelable. Mais il détend l'expression sévère qu'il arbore par défaut.
Sorry, I didn't mean to interrupt,” s'excuse-t-il, gentleman. “Please, proceed.1
Il pousse le vice à accompagner sa parole d'un geste de la main.
Après tout, la musique était plaisante. Les parents étant en extérieur, impossible pour eux de savoir ce qu'ils faisaient, et, quand bien même, ils pourraient penser qu'ils s'accordaient finalement bien.
Ce qui leur flanquerait une paix royale pour une durée indéterminée.
____________________
1Pardon, je n'avais pas l'intention de vous interrompre. Je vous en prie, poursuivez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 82
Maison : Serpentard.
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Sam 12 Jan - 18:57

Meet and Wed
Artémis & Alistair
Bon et sinon, la journée se terminait quand? Non! Plutôt son séjour ici? Parce que franchement, plus pompeux plus ch...ennuyant, on ne faisait pas! Elle se languissait de la présence de ses amis et même de ses professeurs. Y compris les plus sévères. C'est pour dire à quel point Artémis désirait se retrouver partout mais...pas ici!

Ainsi, une fois l'heure du thé terminée, Artémis soupira silencieusement de soulagement...Sous l'oeil amusé de son aînée. La.Ferme! Ravie d'arrivée à la fin de cette mascarade, Artémis se prépara à partir quand la proposition de sa propre mère lui fit faire volte-face. Faire, elle-même, une visite guidée à son promis. Non. Mais. C'était. Quoi. Ce. Délire?! Mais fichez-moi la paix bande de relous! Voulait-elle hurler mais ce n'était pas très socialement acceptable.
Sans attendre une réponse favorable ou non du principal intéressé, Artémis fit volte-face et parti d'un pas rapide, sans demander son reste.

Ne s'attendant absolument pas à ce qu'on la suive, la musicienne hôta cette stupide couronne de fleurs qu'elle balança - au passage - dans la première cheminée venue laissant une odeur d'herbe brûlée jaillir.
C'est avec soulagement qu'elle atteint ses appartements dont elle laissa la porte entrouverte. Toujours convaincue d'être seule, elle commença à travailler sur ses œuvres et autres partitions jusqu'à décider de s'exercer. Les autres étant dans le parc du domaine, ils ne l'entendraient pas. Prenant un de ses instruments, un violon, Artémis ferma les yeux et commença à jouer.

Rouvrant les yeux quelques minutes plus tard, la jeune femme poussa un cri de surprise. Son soit-disant fiancé l'avait suivie! Ha ben super! Pour le coup, Artémis ne su sur quel pied danser, ce qui lui arrive rarement.  Alistair décida pour elle. “Sorry, I didn't mean to interrupt, please, proceed.” Elle soupira, toujours hésitante. Puis, pesant le pour et le contre, elle se dit que c'était - au moins - une occasion de bien s'entendre avec. Ainsi, elle recommença là où elle s'était arrêtée.

A la fin de partition, elle déposa son violon sur son bureau. On ne m'avait pas dit que vous aimiez la musique. Cela ne changeait pas, néanmoins, son désintérêt vis-à-vis de leur mariage. Désolée pour tout ça, Sir soit disant, désolée qu'on vous aie embarqué la-dedans contre votre grès.
ROGERS. ♕ avatar de tanagra & AVATHÈQUE ♕ 0000 mots.


Musique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t635-artemis-moira-de
Messages : 87
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Sam 12 Jan - 21:00


MEET AND WED



Aurait-il été d'un tempéramment plus jovial et moins réservé qu'Alistair aurait sans doute éclaté de rire face au cri de sa promise. Par chance, ce n'est pas le cas et il se contente d'apprécier les notes qui s'envolent du violon, d'autant plus qu'il est incapable d'en faire autant.
Il laisse la musique chasser l'agacement et retrouve ce calme olympien qui le caractérise d'ordinaire. Il savoure la mélodie à sa hauteur, autant que la pause qu'elle leur offre, à l'un comme à l'autre, dans le milieu de convention dans lequel ils évoluent.
La musique n'adoucit-elle pas les moeurs ?
Peut-être pourrait-elle les rapprocher. Après tout, ils étaient dans le même bâteau et, de ce qu'il en avait vu, elle n'était pas plus enjouée que lui à l'idée de leur mariage.
Et pourtant, si aucun des deux partis n'acceptait l'humiliation de la rétractation, il allait falloir s'y faire.

Who doesn't ?1 répond-il simplement à la remarque qu'on lui fait. Cela ne signifiait pas pour autant qu'il était en mesure d'en produire. Être mélomane lui suffisait amplement.
Préférant d'ailleurs rester sur ce sujet, qui les mettait d'accord, il balaie les excuses de la jeune femme d'un geste de la main.
Peu importe ce pour quoi elle s'excusait. Ça n'avait guère d'importance. Lui-même ne s'excuserait pas de la situation : il ne l'avait pas provoquée, après tout.
Violin isn't played this way in Scotland,” ajoute-t-il, dans le but de faire la conversation. “We call it a fiddle. And it rests onto the arm rather than below your head.2
Peut-être le savait-elle déjà.
Quoique les musiciens sont souvent tellement cloisonné dans leur propre monde qu'ils en oublient l'extérieur. Et puis, avoir des racines écossaises ne signifie pas tout connaître des us et coutumes locaux.
Sait-elle seulement la façon dont fonctionne un clan ?
Je m'égare.

Maybe I could show you,” poursuit-il. “May I come in ?3
Car oui, depuis le début, Alistair se tient dans l'encadrement de la porte, désireux de rester là où la décence le lui impose. Entrer dans la chambre de sa fiancée relevait de l'acte indécent, certes. Mais s'il le faisait avec son autorisation, il n'en aurait présentement rien à carrer.
Ce n'est qu'une fois la permission obtenue qu'il s'avance jusqu'à elle, reste éloigné d'une distance de sécurité tout de même.
Oh, il n'aura pas l'outrecuidance de saisir l'instrument pour le mettre sur son propre bras. Il n'est pas musicien, mais s'imagine que ce violon doit avoir pour elle le même statut que sa baguette pour lui.
Un prolongement de son propre corps.
Ce n'est que face à la situation qu'il a lui-même créée qu'il se rend compte de son erreur.
Il est hors de question qu'il touche le violon, certes.
Mais il est aussi, et surtout, hors de question qu'il la touche elle. Faut pas déconner.
Hm.
Comment se sortir de là…

Il se tient à côté d'elle, tend l'avant-bras devant-lui, le haut du bras le long du corps. “You would rest your fiddle onto your arm, the neck in your hand.” Il joint le geste à la parole, tenant un fiddle imaginaire. “The position of it forces you to play another way. This way, you can get much more celtic tones.4
Non pas que ça l'intéresse elle.
Mais après tout, nous parlons musique traditionnelle, et non répertoire classique.

____________________
1Qui n'aime pas ça ?
2On ne joue pas au violon de cette façon en Ecosse. On appelle ça un fiddle. Et il repose sur le bras, plutôt que sous le visage.
3Je pourrais peut-être vous montrer. Puis-je entrer ?
4On poserait le fiddle sur l'avant-bras, le manche dans la main. Sa position force à en jouer d'une façon différente. Ainsi, on obtient des tonalités plus celtiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 82
Maison : Serpentard.
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Dim 13 Jan - 15:44

Meet and Wed
Artémis & Alistair
Décidément, cette journée était un véritable ascenseur émotionnel à elle toute seule! Rouge de gêne tandis qu'Alistair semblait être à deux doigts d'éclater de rire face à sa réaction démesurée.

“Who doesn't ?” Lui répondit-il. Finalement, elle sourit, amusée, et répondu: I don't know! Elle remarqua qu'il préférait rester sur le sujet musical, au moins un sujet sur lequel ils seront d'accord si ils devaient se marier. Pas si mal que ça pour un mariage arrangé! Un sujet en commun! Il y aurait un truc pour lequel ils ne se disputeraient jamais. Pensa-t'elle, blasée par la situation. Artémis n'aimait pas faire partie de cette famille pour ça d'ailleurs. Mariage arrangé! C'était la règle. On ne choisissait pas avec qui on partagerait sa vie. Céleste s'y était pliée. Plus docile, plus sage que sa cadette, on lui avait trouvé un époux dès la fin de ses études et quand son aînée avait compris l'importance de la chose. Mais Artémis, elle, se pliait difficilement au jeu. Elle avait compris que cela serait son destin mais...Elle préférait retarder l'échéance quitte à se faire passer pour une garce asociale.
“Violin isn't played this way in Scotland, We call it a fiddle. And it rests onto the arm rather than below your head.” Lui dit-il, provoquant sa curiosité. Quoi de plus normal pour une artiste et, plus, une musicienne? Really? “Maybe I could show you, May I come in ?” Réalisant tout d'un coup qu'il était resté sur le pas de sa porte pendant le récital improvisé, elle réagit d'un Yes. Yes! Off course! Dit-elle en lui faisant signe d'entrer, tout d'un coup gênée d'avoir zappé de lui proposer de s'asseoir.
En temps normal, pour des personnes de leur condition, un homme ne pouvait pas entrer dans la chambre d'une femme. Même si il s'agissait de sa fiancée. Mais il y avait des exceptions comme celle où la dite-promise permettait, sans arrières pensées, l'accès à ses appartements.

Alistair sembla gagner des points en évitant de saisir lui même son violon pour faire sa démonstration. D'ailleurs, c'était limite drôle de le voir se servir d'un instrument imaginaire. You would rest your fiddle onto your arm, the neck in your hand. The position of it forces you to play another way. This way, you can get much more celtic tones.”
Elle prit son instrument et joua un air selon les explications. like that ?
ROGERS. ♕ avatar de tanagra & AVATHÈQUE ♕ 0000 mots.


Musique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t635-artemis-moira-de
Messages : 87
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Dim 13 Jan - 17:18


MEET AND WED



Oui, exactement comme ça, semble-t-il dire d'un hochement de tête en la voyant placer l'instrument avec grâce. S'il n'en dit rien, il est impressionné par sa dextérité. Il note qu'elle a immédiatement compris comment s'adapter à la nouvelle posture du violon, et en arrache quelques notes, d'abord maladroites – après tout, jouer d'un instrument d'une façon différente demande un temps d'adaptation – puis tout à fait délicieuses.
Les tonalités celtiques lui parlent davantage que celles, plus classiques, qu'elle arrachait jusqu'ici à son violon. Il reconnaît une vieille musique traditionnelle non pas écossaise, mais irlandaise, venue de ce pays à la fois si semblable et si différent de celui dont lui-même était originaire.
Il ne manquerait qu'une ou deux cornemuses pour l'accompagner, et on se croirait au pays.
Il s'écarte d'un pas. Prend place sur un siège pour pouvoir mieux savourer et ne pas la gêner dans ses mouvements. Il observe les doigts qui glissent avec agilité le long du manche, coincent les cordes, avant de les frotter du bout de son archet.
You're talented,” complimente-t-il sans arrière pensée. Après tout, elle avait très rapidement compris les spécificités de ces tonalités, quand bien même n'avait-elle pas un instrument des plus adaptés, ou l'habitude de jouer avec ces dernières. De quoi forcer l'admiration d'un néophyte en la matière. “I am myself absolutely unable to play music. Or even to sing.1
Et ce n'est pas peu de le dire. À l'heure actuelle, c'est tout juste s'il s'autorise à siffloter lorsqu'il est de bonne humeur.
Ah ça, Alistair a de nombreuses qualités. L'oreille musicale n'en fait pas partie.
Il se rattrape avec des talents de danseur, c'est déjà ça de pris.
Mais ça, Artémis n'a pas besoin de le savoir. Elle le découvrira bien assez tôt, si leurs fiançailles aboutissent.
Il ne veut pas y penser.
Inconsciemment, il joue du bout du pouce avec son alliance, la faisant tourner autour de son annulaire. Non, il n'a absolument pas envie de se remarier. Pour quoi faire, après tout ?
Cette situation l'agace au plus haut point.
How long have you been playing the violin ?2 s'intéresse-t-il alors, avec un intérêt à moitié feint. Non pas qu'il veuille vraiment le savoir, mais il semblerait qu'il fasse l'effort de faire sa connaissance. Contrairement à elle, il en est au premier essai niveau alliance matrimoniale. S'il n'est pas fataliste et espère pouvoir y échapper, une petite voix dans sa tête, pragmatique, lui rappelle que ce ne sera pas une entreprise des plus simples.
Alors, quitte à s'y plier, autant essayer de se lier avec la jeune femme.
À défaut de l'aimer, il pourrait peut-être s'en faire une amie, ou au moins une alliée. Ça rendrait les choses moins pénibles.
Son pragmatisme me fatigue.
Alors il essaie de la faire parler, espère obtenir quelque chose. Une conversation peut-être. Cela serait tellement plus simple si on le laissait faire sa vie comme il l'entendait.
Mais non. On ne peut pas être de bonne naissance et mener sa vie selon ses propres désirs.
Tout se paie.

____________________
1Vous avez du talent. Je suis moi-même parfaitement incapable de faire de la musique. Ou même chanter.
2Depuis combien de temps jouez-vous du violon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 82
Maison : Serpentard.
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Mer 16 Jan - 18:00

Meet and Wed
Artémis & Alistair
Tout bien réfléchi, son séjour dans le cocon familial n'était pas aussi ennuyant. Oui, penser que des fiançailles, surtout les siennes, soient ennuyantes peut paraître bizarre voire méchant et hautain mais Artémis avaient été promises tellement de fois dans sa courte vie, sans que ces dernières soient abouties, que la jeune femme ne les considérait que comme... des ennuis! Oui, c'est bien le mot d'ailleurs...

“You're talented,” Lui dit son promis du moment. Dans d'autres circonstances, il aurait pu lui plaire. Mais là, le contexte faisait que...Ben non! Ceci dit, ils semblaient partager certains centres d’intérêt comme la musique! Thank you! Appréciant le compliment. Elle avait déjà appris la musique celtique et bien que trouvant ce style magnifique, Artémis était plus dans le classique. “I am myself absolutely unable to play music. Or even to sing.” Elle pouffa.

Ouais! Finalement, elle l'appréciait cet Alistair. Elle ne l'aimerait sans doute jamais mais à défaut de s'aimer d'amour - d'ailleurs, ce sentiment ne l'attirait pas plus que ça -  ils pourraient être amis. “How long have you been playing the violin ?” Au moins s'intéressait-il un peu à sa promise. Parce que, au début, c'était pas gagné! D'un côté, c'était réciproque. Avant, elle ne s'était jamais réellement intéressée à ses potentiels promis. C'était à peine si Artémis se rappelait de leurs visages et de leurs noms. Il y a même des périodes où elles ne les rencontraient jamais. Cela peut paraître bizarre mais...C'était comme ça. Au bout du ellenesavaitpluscombien, Artémis observait les transactions comme si elle regardait une pièce de théâtre. Comme simple spectatrice.
Au bout de quelques secondes, Artémis répondit: Depuis que je sais lire et tenir un instrument de manière plus ou moins correcte. tout en s'asseyant. Elle déposa son violon sur la table basse. Artémis sourit et dit: Répondez-moi franchement: ce mariage, vous n'en voulez pas n'est-ce pas? Elle soupira: Je vous rassure: je ne suis pas plus emballée que ça. En plus, je suis encore à la MUL alors...Des propositions de mariage, vu ma famille, j'en recevrais encore dix à la douzaine. tout en agrémentant ça d'une grimace dégoûtée rien qu'à l'idée.
ROGERS. ♕ avatar de tanagra & AVATHÈQUE ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t635-artemis-moira-de
Messages : 87
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Mer 16 Jan - 19:27


MEET AND WED



Un hochement de tête accueille la réponse de la jeune femme. Il suit le mouvement quand elle pose son violon, l'examinant du regard. Finalement, étaient-ils si différents ? On lui avait mis un jeu d'échec entre les mains avant qu'il sache écrire, on l'avait mis face à un dragon à peine savait-il marcher. Il était capable de déceler les arômes les plus subtils d'un grand Whisky Pur Feu, de parer la violence d'un dragon, ou de diriger tout un clan, tant à l'intérieur de ce dernier qu'à l'internationale.
On l'avait formé à ça depuis qu'il était petit, et il le faisait aujourd'hui sans réfléchir – tant qu'aucun problème conséquent ne se présentait. Sans doute était-ce la même chose pour elle et la musique ?
C'était aussi naturel que de respirer.

Et puis, le sujet de la conversation change brutalement. Alistair n'est pas désarçonné, mais ne cache pas son amusement face à une franchise aussi brute. Ça lui plaît : parler directement et sans détour évite les malentendus et les conflits inutiles. Il savoure la possibilité d'un tel échange à sa hauteur.
Non, en effet, il ne voulait pas de ce mariage. Il savait aussi que, maintenant que les deux familles s'étaient fait le plaisir de l'officialiser, ils étaient coincés. Il ne manquerait plus qu'ils se retrouvent à devoir aller à des dîners mondains ensemble, sous prétexte qu'ils étaient fiancés…
Pitié, tout sauf ça.
En revanche, il n'est pas tout à fait d'accord avec le dernier point soulevé par la jeune fille, et le fait savoir avec une grimace des plus éloquentes.
I disagree,” annonce-t-il avec calme. “Scots are proud people. My family wilna accept the humiliation that goes with cancelling the wedding.1
Comprendre, en clair : si annulation il y a, il y a peu de chances que ça vienne de son côté. D'autant plus qu'Aoife est des plus opiniâtres, et bien décidée à remarier son fils. Pour son bien, soi-disant.
Et pour éviter qu'il ramène une autre moldue à la maison. Non pas qu'elle n'ait pas aimé sa première femme, mais bon…
Chat échaudé craint l'eau froide.
Et puis, ce serait un retour aux racines : l'Ecosse et la France n'ont-ils pas toujours été deux pays très proches ?
And it doesn't feel like they care about your studies, or the age gap between the two of us. How old are you, by the way, if I may ?2
Au diable la bienséance.
Si on devait le marier à une gamine à peine majeure, autant qu'il soit au courant.
À la réponse, il essaie de ne rien laisser paraître, mais on peut s'apercevoir que ses mâchoires se sont serrées. Il n'est pas homme à se laisser intimider par une petite différence d'âge.
Mais bon, là, quand même : elle était à peine née que lui était déjà à Poudlard !
Dans quel plan l'avait-on encore embarqué…
To be entirely honest with you,” soupire-t-il, fataliste, “I wouldn't even be surprised that they'd already be setting a date for the wedding at this very moment.3
Et compte-tenu de la tradition, des fiançailles devaient se produire un an avant la cérémonie.
Il fallait donc se préparer à un mariage au coeur de l'hiver.
Mais quelle poisse.

____________________
1 Je ne suis pas d'accord. Les écossais sont des gens fiers. Ma famille n'acceptera pas l'humiliation qui va avec l'annulation d'un mariage.
2 Et ils n'ont pas l'air de prendre en compte vos études, ou notre différence d'âge. À ce sujet, quel est-il, si ce n'est pas indiscret ?
3 Pour être complètement honnête avec vous, je ne serais pas surpris qu'ils soient en train de fixer une date pour la cérémonie en ce moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 82
Maison : Serpentard.
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Mer 16 Jan - 20:31

Meet and Wed
Artémis & Alistair
Artémis sourit. Ils étaient sur la même longueur d'onde. En tout cas, point de vue centres d'intérêt et au sujet de leur potentiel futur mariage. Au moins avait-elle un allié dans cette histoire! D'autres qu'elle aurait été vexée que son promis ne veuille pas d'elle - surtout d'un tel parti! Car il fallait l'avouer: Alistair était beau, riche et chef de son clan. Une autre qu'elle aurait surement accueilli ces épousailles comme une hyène sur sa proie - mais Artémis, bien que consciente que se marier autrement que par amour allait certainement être son destin, voulait repousser l'échéance. Après tout, elle était encore jeune et belle... Ce ne sont pas ses flirts qui auraient dit le contraire! Ainsi elle était contente de voir qu'Alistair partageait son point de vue.
“I disagree, Scots are proud people. My family wilna accept the humiliation that goes with cancelling the wedding.” Je sais. Sa chère et tendre mère était écossaise. Et elle en avait le caractère. Artémis poursuivit: Malheureusement, les français sont aussi un peuple fier! Surtout que, comme je viens de vous le préciser, j'ai déjà été fiancée mais, comme vous vous en doutez, cela ne s'est pas fait. Elle soupira en lançant: Je ne serais pas surprise de savoir que, pour mes parents, ces fiançailles sont un peu "les fiançailles de la dernière chance". Ce qui était complètement con!
Leur fille n'était encore qu'une gamine! Ok, elle avait passé la vingtaine et était donc majeure mais Artémis avait encore une chance de trouver un bon parti! “And it doesn't feel like they care about your studies, or the age gap between the two of us. How old are you, by the way, if I may ?” Elle sourit en disant: Ce n'est pas très délicat de demander son âge à une demoiselle! sur un ton d'humour, pour lui signaler qu'elle ne le prenait pas mal. J'ai 21 ans. répondit-elle sans complexe.
Artémis eu, et c'est rare venant d'elle, une mine compatissante en voyant l'expression effarée de son promis. Artémis s'affala contre son siège puis posa son menton sur sa main en disant: Laissez moi deviner: "belle-maman" ne vous a pas dit que j'étais aussi jeune? Elle sourit: D'ailleurs, c'est réciproque. On ne m'a pas dit votre âge non plus. D'ailleurs, je peux être indiscrète? Demanda-t'elle. Ayant une réponse, elle se lança: Pourquoi votre mère tient-elle tant à votre remariage? A ce que je sache, vous avez déjà un fils...Donc la succession est assuré non? Si il n'avait eu qu'une fille, elle aurait compris mais là...Son nom allait perdurer! Alors pourquoi lui infliger le fardeau d'un remariage? Si vous vous demandez comment je sais... Elle se leva et pris un dossier sur son bureau. C'est de ça! On m'a donné un court résumé de mon promis. Donc, il est mentionné que vous avez un fils. Comment s'appelle-t'il au juste?

“To be entirely honest with you,I wouldn't even be surprised that they'd already be setting a date for the wedding at this very moment.” Elle soupira en se rasseyant et déposant le dossier sur la table basse. ça ne me surprendrais pas non plus! J'ai l'air de plaire à votre mère... Bon, au moins: les mariages en hiver avaient un certain charme...Cependant, la fierté de nos familles respectives peuvent aider! Dit-elle d'un air conspirateur. Ils vont se batailler longtemps avant de se décider où la cérémonie aura lieu...Chez vous dans le clan MacFusty ou, ici, dans le domaine de Beaumont! Et croyez moi: quand mon père a une idée en tête, il ne l'a pas ailleurs! A comprendre: on a tout notre temps pour annuler les fiançailles.
ROGERS. ♕ avatar de tanagra & AVATHÈQUE ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t635-artemis-moira-de
Messages : 87
MessageSujet: Re: Meet and Wed   Mer 16 Jan - 21:42


MEET AND WED



Les fiançailles de la dernière chance…
Voilà qui n'allait pas arranger leurs affaires.
Ça voulait dire qu'il n'y avait pratiquement aucun espoir pour que la famille de Beaumont veuille rompre l'engagement.
Alistair passe une main calleuse contre sa nuque, comme s'il espérait faire craquer ses articulations. Un tic qui trahit sa réflexion alors que, silencieux, il écoute ce qu'on lui dit, pèse ses paroles, songe aux implications.
Qu'elle sache déjà plusieurs choses sur lui ? Ça ne le surprend pas vraiment. Il est de notoriété publique que les MacFusty ont une lignée assurée. Qu'elle ne sache pas son âge est déjà plus surprenant.
I'll be thirty-two next February. And his name is Lucàs.1
Bien qu'il soit froidement factuel, on sent bien dans sa voix une légèrement inflexion, plus chaleureuse, quand il fait rouler le nom gaélique de son fils sur sa langue.
It's not a problem of lineage. It's a question of stability. For the clan.2
Il n'a pas tellement envie de développer la question. Il ne veut pas s'attarder sur son deuil, sur sa mère qui est persuadée qu'un remariage lui ferait tourner la page, ou que le clan se sentirait plus fort avec plus d'un héritier – au cas où. Ce sont autant d'arguments qu'il estime fallacieux.
Un mariage lui a suffit.

Quant au fait qu'elle plaise à sa mère… Rien de bien étonnant.
Déjà, c'était une sorcière.
Ensuite elle était de sang-pur.
Et elle était objectivement assez jolie. Bien qu'une fois encore un peu trop maigre au goût de l'Ecossais.
Que voulez-vous, il a toujours eu un penchant pour les femmes pulpeuses.
Il se passe la langue sur les lèvres en réfléchissant à la suite. La fierté des familles comme alliée ? Il n'y croyait pas non plus. Terriblement pragmatique, il pèse les choses, imagine quelle parade pourrait être trouvée. Et ça lui vient assez vite, donc il ne doute pas que les familles trouvent rapidement également.
Clearly, having the ceremony in Scotland wouldn't be an option to my clan.
Un mariage non célébré sur les terres du clan ne serait pas vraiment reconnu. Ce qui pouvait rapidement compliquer les choses, d'autant plus qu'on ne parlait pas de n'importe qui : on parlait de marier le chef.
Though it'd be easy to please everyone. They'd suggest two ceremonies. Easy.3
Le problème quand on a la logique d'un Serdaigle, c'est qu'on a tendance à voir les failles dans n'importe quel plan. Encore plus quand on a le nez dans les relations diplomatiques. “I see no way out at the moment. Not that it wilna come.4
Il a parfaitement compris ce qu'elle voulait dire.
Oui, ils avaient du temps devant eux.
Et ça serait sans doute un duel de patience.

Mais continuer cette conversation semble compromis. Des voix résonnent déjà dans le couloir, et c'est une exclamation ravie qui se fait entendre quand les parents se pressent à la porte des appartements de la jeune femme.
Elle a invité son promis à entrer dans sa chambre.
Et ils faisaient connaissance, et semblaient s'entendre !
I told you they'd get on well !5  s'exclame Aoife, ravie de son coup, persuadée d'avoir vu juste.
Et d'avoir trouvé une femme à son fils.
Fils qui, dès le retour de la cavalerie, se referme comme une huître, là où il avait commencé à s'ouvrir. En un clin d'oeil, il retrouve ce masque d'indifférence polie, à peine agacée.

____________________
1 32 en février prochain. Et il s'appelle Lucàs.
2 Ce n'est pas une question de lignée, mais de stabilité. Pour le clan.
3 Clairement, célébrer la cérémonie en Ecosse n'est pas une option pour mon clan. Bien que ce soit simple de faire plaisir à tout le monde. Ils proposeront deux cérémonies. Simple.
4 Je ne vois pas de porte de sortie pour le moment. Non pas que ça n'arrivera pas.
5 Je vous avais dit qu'ils s'entendraient bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Meet and Wed   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meet and Wed
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]
» Frodon • It is useless to meet revenge with revenge: it will heal nothing.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Happens Only Once ::  :: On the map-
Sauter vers: