Petit annonce : nous fermons pour le moment les sangs-purs!
Veuillez prioriser les autres sangs pour équilibrer un peu le tout, merci!
(À l'exception des scénarios, bien entendu )
Nous sommes présentement à la recherche d'un modérateur!
Venez voir le sujet ici et si vous êtes intéressé, envoyez un mp avec le formulaire à Billy Nelson!
Avis aux chers étudiants et étudiantes : Merci de prioriser le groupe des Gryffondors!
Ils font pitiés , ils ne sont que deux les pauvres enfants

Partagez | 
 

 Bridge Over Troubled Water [Alister]

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 47
MessageSujet: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Ven 11 Jan - 14:03

Alistair  & Lou

Bridge Over Troubled Water ►||


Lou n'avait jamais été une adepte du transplanage: forcée de passer son permis pour exercer son métier d'Auror, elle n'appréciait pas plus le transplanage assisté que lui proposait parfois son binôme du bureau. Cette impression d'être aspirée par soi même, comme un fil de pêche accroché au nombril lui retournait l'estomac et ce fut soufflante et nauséeuse qu'elle s'écarta de son binôme pour respirer un grand bol d'air et tenter de se remettre de ses émotions. Le train, c'était très bien le train aussi ! Elladora lui lança un regard désabusée: après tant de mois, le fait que sa protégée ne se remette toujours pas des voyages instantanées de la sorte avait un gout d'agaçant pour cette femme active et prolifique. « Ça va ! » assura la demi-vélane tout en massant son estomac mal mené, s'appuyant de sa main libre contre sa cuisse. Elle connaissait les exercices comme personne: fermer les yeux, respirer profondément plusieurs fois de suite afin de faire passer la désagréable sensation lui retournant le coeur. Regrettant une bonne bouteille de coca dégazéifiée qui l'aurait aidé à oublier ses tracas intestinaux, elle se redressa, la mine toujours pâle mais un semblant d'assurance dans le regard.  « C'est bon. » dit-elle avec un signe de tête entendu pour sa binôme. Elladora se retourna donc dans un fluide mouvement qui fit voleter son long manteau noir autour d'elle. Bien moins élégamment vêtue, Lou réajusta ses mitaines de laines et son écharpe avant d'enfoncer les mains dans les poches de son perfecto rouge. Elles marchèrent quelques minutes, une dizaine ou une trentaine, peu importait pour la jeune auror qui, habituée à la ville et à la capitale britannique observait d'un oeil émerveillé les vaste plaines d'Ecosse. « Notre gars s'appelle Alistair MacFusty, il est chef de clans sur ces terres. » annonça actuellement Elladora, le regard rivé sur son bloc note. Lou hocha la tête, plus pour elle même que pour sa formatrice. Cela expliquait pourquoi elles n'avaient pas directement transplannées près de la demeure de l'homme. Des terres claniques ne pouvaient être violée par une présence étrangère sans autorisation du chef de clan. Mieux valait arriver d'une manière moins invasive. « Si mes informations sont exactes, c'est un vetomage de 32 ans qui vit seul avec son fils depuis le décès de son épouse. Dragons en perspective. » Nouveau hochement de tête de la part de la demi-vélane qui ignorait ce qui l'impressionnait le plus dans ce voyage: la personne qu'elles venaient voir ou le lieu qu'elles visitaient. Le vent écossais emmêlaient ses longs cheveux, rougissait ses joues d'ordinaire si blanche, mais les vertes étendues qui s'offraient à elle n'avaient pas de prix. Elle se contenta d'un « Hum hum. » distrait et continua son chemin, suivant la voie qu'indiquait sa mentor vers la falaise qui leur faisait face. On y discernait la silhouette en pierre d'un château vers lequel les deux jeunes femmes se dirigeaient en ce début d'après-midi. Arrivées devant la porte, Elladora sortit sa baguette, intimant d'un regard à sa protégée d'en faire de même, et frappa à la porte, présentant sa baguette horizontalement dans une volonté pacifique de discuter. Après tout, rien de grave ne les amenait et il était fort possible que le sorcier n'ait même rien fait de répréhensible.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 87
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Ven 11 Jan - 20:31


BRIDGE OVER TROUBLED WATER



L'air concentré, Alistair examine le contenu de son verre. Il jauge la couleur de liquide, en hume les senteurs. Il fait tourner le liquide, sent à nouveau l'odeur qui s'en dégage, et, en même temps que l'homme à ses côtés, goûte enfin la cuvée de Whisky Pur Feu de l'année. Il fait rouler l'alcool sur sa langue, aspire un peu d'air pour développer les saveurs contre son palais.
Il a un arrière goût fumé. Un caractère certain. Il ne plaira pas à tous, mais un connaisseur en décèlerait immédiatement tous les arômes, que ce soit ceux, marqués, de la tourbe, ou ceux, plus subtils, des céréales.
Et on recrache.
Le chef de clan fait disparaître son verre d'un coup de baguette et pose la paume de la main sur l'un des fûts, et répond enfin au spectre qui se tient à ses côtés, impatient de connaître son verdict.
Bidh e na bhliadhna mhath,” tranche-t-il enfin.
L'oncle Gregory a l'air aux anges. Il survole les fûts, passe au travers de l'un d'entre eux, se plante finalement devant son arrière-arrière(...)-petit-neveu, et réclame plus de détails. Alors Alistair et son comparse développent, répondent aux questions, font mine de ne pas comprendre une plaisanterie plus salace.

Et pendant ce temps, au rez-de-chaussée du château...
Installés au coin du feu, Moira et Lucàs jouent aux échecs. Le petit garçon sait tout juste déplacer les pièces et ne sait pas encore développer des stratégies. Mais cela fait partie intégrante de son éducation. On ne perd pas de vue que lui aussi, un jour, devra diriger son clan.
Le Cousin Duncan est le spectateur pas si silencieux que ça, et souffle quelques mouvements à son arrière-petit-cousin. Il aurait bien joué avec lui, mais sa condition de fantôme l'empêche de déplacer les pièces, et il ne fait confiance en la maladresse de l'enfant. Alors il préfère lui indiquer des stratégies à adopter, le félicite quand il prend un cavalier de sa gouvernante. Cette dernière, pas très douée dans l'exercice, n'en mène pas large.
Elle est toutefois sauvée par le gong.
Le lourd heurtoir de la porte du château se fait entendre, faisant sursauter les deux seuls êtres vivants à être présents. Lucàs se déconcentre immédiatement de la partie et file vers la porte, sans écoute Moira qui l'enjoint à rester assis.
Après tout, il n'a pas à aller ouvrir ! Ce n'est qu'un enfant, et qui sait qui se trouve derrière la porte.

La scène qui suit est assez surréaliste.
Lucàs arrive en premier à la porte. Cette dernière, magique, réagit à son contact et s'ouvre.
Au même moment, Moira arrive à la hauteur de l'enfant dans une magnifique glissade incontrôlée, attrape le petit garçon à la volée, et va finir sa route quelques mètres plus loin dans une roulade d'un ridicule délectable.
Stoïque, c'est donc le Cousin Duncan, mort depuis près de deux cents ans, qui se présente à la porte face aux deux visiteuses.
How can I help you, ladies ?1

C'est bien évidemment le moment que choisit Alistair pour faire son apparition. Arrivant depuis les sous-sols du château par un escalier à la dérobée, il est encore occupé à parler de la cuvée qui sommeille dans les caves quand ses yeux se posent sur le sac de noeuds formé par sa gouvernante – ou plutôt sa baby-sitter, si on en croit son expertise – et son fils.
Mais que diable s'est-il passé ici ?
Il finit de balayer les lieux du regard, et s'aperçoit enfin que deux personnes se tiennent à la porte, et ont été accueillies par...
A Dhia...” souffle-t-il en se rendant compte que le Cousin Duncan n'en loupait pas une. Il espérait seulement qu'il n'avait pas encore eu le temps de raconter de bêtises. “Chan eil mi gad chumail air ais. Feuch an dèan thu amàireach airson rianachd air reic agus stoc,” dit-il alors à l'homme qui l'accompagne.
Ce dernier lui répond d'un signe de tête, et disparaît dans un bruit typique du transplanage.

Alors seulement Alistair, kilt sur les hanches et chemise sur les épaules, peut-il s'approcher de ses invitées.
Il a immédiatement remarqué les baguettes dans les mains et, si méfiant qu'il soit, n'en fait rien paraître. Hôte poli, il s'avance jusqu'à elles, passe au travers du Cousin Duncan – en feignant de ne pas entendre les commentaires outrés de ce dernier, qui d'ailleurs s'envole vers d'autres cieux – et leur sert un sourire affable.
Good Day to you. Please, come in,” commence-t-il. “To what do I owe the pleasure of your visit ?2
C'est qu'il n'a pas la moindre idée de l'identité de ses visiteuses. Mais, diplomatie oblige, il les accueille comme il se doit, les conduit jusqu'à la cheminée, devant laquelle est installé un petit salon, composé d'un table basse et de quelques fauteuils. Il fait disparaître le jeu d'échecs d'un coup de baguette, puis apparaître deux tasses de thé, une de café.
Non, Alistair n'aime pas le thé. Il a beau savoir que c'est la boisson avec laquelle il faut recevoir, il ne peut se résoudre à en avaler.

Ajoutons qu'à l'autre bout du rez de chaussée, qui a l'air de n'être qu'une seule et unique pièce – avec un coin salle à manger pourvu d'une immense table en chêne massif – Moira a enfin réussi à prendre le dessus sur Lucàs. Enfant sous le bras, elle file hors de vue, en passant par les escaliers menant aux étages.

____________________
1En quoi puis-je vous aider, mesdemoiselles ?
1Bonjour. Je vous en prie, entrez. À quoi dois-je le plaisir de votre visite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
 
Bridge Over Troubled Water [Alister]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» Alister aime les relations.
» ▪✻ i wait for light like water from the sky.
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Happens Only Once ::  :: On the map-
Sauter vers: