Nous venons de terminer l'event de la St-Valentin et avons avancé un peu dans l'intrigue !
Pour en savoir plus, allez donc lire le journal !
Pas de restrictions au niveau des groupes :
vous pouvez venir incarner qui vous le souhaitez,
qu'importe votre maison ou la pureté de votre sang !


Partagez | 
 

 Bridge Over Troubled Water [Alister]

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 67
MessageSujet: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Ven 11 Jan - 14:03

Alistair  & Lou

Bridge Over Troubled Water ►||


Lou n'avait jamais été une adepte du transplanage: forcée de passer son permis pour exercer son métier d'Auror, elle n'appréciait pas plus le transplanage assisté que lui proposait parfois son binôme du bureau. Cette impression d'être aspirée par soi même, comme un fil de pêche accroché au nombril lui retournait l'estomac et ce fut soufflante et nauséeuse qu'elle s'écarta de son binôme pour respirer un grand bol d'air et tenter de se remettre de ses émotions. Le train, c'était très bien le train aussi ! Elladora lui lança un regard désabusée: après tant de mois, le fait que sa protégée ne se remette toujours pas des voyages instantanées de la sorte avait un gout d'agaçant pour cette femme active et prolifique. « Ça va ! » assura la demi-vélane tout en massant son estomac mal mené, s'appuyant de sa main libre contre sa cuisse. Elle connaissait les exercices comme personne: fermer les yeux, respirer profondément plusieurs fois de suite afin de faire passer la désagréable sensation lui retournant le coeur. Regrettant une bonne bouteille de coca dégazéifiée qui l'aurait aidé à oublier ses tracas intestinaux, elle se redressa, la mine toujours pâle mais un semblant d'assurance dans le regard.  « C'est bon. » dit-elle avec un signe de tête entendu pour sa binôme. Elladora se retourna donc dans un fluide mouvement qui fit voleter son long manteau noir autour d'elle. Bien moins élégamment vêtue, Lou réajusta ses mitaines de laines et son écharpe avant d'enfoncer les mains dans les poches de son perfecto rouge. Elles marchèrent quelques minutes, une dizaine ou une trentaine, peu importait pour la jeune auror qui, habituée à la ville et à la capitale britannique observait d'un oeil émerveillé les vaste plaines d'Ecosse. « Notre gars s'appelle Alistair MacFusty, il est chef de clans sur ces terres. » annonça actuellement Elladora, le regard rivé sur son bloc note. Lou hocha la tête, plus pour elle même que pour sa formatrice. Cela expliquait pourquoi elles n'avaient pas directement transplannées près de la demeure de l'homme. Des terres claniques ne pouvaient être violée par une présence étrangère sans autorisation du chef de clan. Mieux valait arriver d'une manière moins invasive. « Si mes informations sont exactes, c'est un vetomage de 32 ans qui vit seul avec son fils depuis le décès de son épouse. Dragons en perspective. » Nouveau hochement de tête de la part de la demi-vélane qui ignorait ce qui l'impressionnait le plus dans ce voyage: la personne qu'elles venaient voir ou le lieu qu'elles visitaient. Le vent écossais emmêlaient ses longs cheveux, rougissait ses joues d'ordinaire si blanche, mais les vertes étendues qui s'offraient à elle n'avaient pas de prix. Elle se contenta d'un « Hum hum. » distrait et continua son chemin, suivant la voie qu'indiquait sa mentor vers la falaise qui leur faisait face. On y discernait la silhouette en pierre d'un château vers lequel les deux jeunes femmes se dirigeaient en ce début d'après-midi. Arrivées devant la porte, Elladora sortit sa baguette, intimant d'un regard à sa protégée d'en faire de même, et frappa à la porte, présentant sa baguette horizontalement dans une volonté pacifique de discuter. Après tout, rien de grave ne les amenait et il était fort possible que le sorcier n'ait même rien fait de répréhensible.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Ven 11 Jan - 20:31


BRIDGE OVER TROUBLED WATER



L'air concentré, Alistair examine le contenu de son verre. Il jauge la couleur de liquide, en hume les senteurs. Il fait tourner le liquide, sent à nouveau l'odeur qui s'en dégage, et, en même temps que l'homme à ses côtés, goûte enfin la cuvée de Whisky Pur Feu de l'année. Il fait rouler l'alcool sur sa langue, aspire un peu d'air pour développer les saveurs contre son palais.
Il a un arrière goût fumé. Un caractère certain. Il ne plaira pas à tous, mais un connaisseur en décèlerait immédiatement tous les arômes, que ce soit ceux, marqués, de la tourbe, ou ceux, plus subtils, des céréales.
Et on recrache.
Le chef de clan fait disparaître son verre d'un coup de baguette et pose la paume de la main sur l'un des fûts, et répond enfin au spectre qui se tient à ses côtés, impatient de connaître son verdict.
Bidh e na bhliadhna mhath,” tranche-t-il enfin.
L'oncle Gregory a l'air aux anges. Il survole les fûts, passe au travers de l'un d'entre eux, se plante finalement devant son arrière-arrière(...)-petit-neveu, et réclame plus de détails. Alors Alistair et son comparse développent, répondent aux questions, font mine de ne pas comprendre une plaisanterie plus salace.

Et pendant ce temps, au rez-de-chaussée du château...
Installés au coin du feu, Moira et Lucàs jouent aux échecs. Le petit garçon sait tout juste déplacer les pièces et ne sait pas encore développer des stratégies. Mais cela fait partie intégrante de son éducation. On ne perd pas de vue que lui aussi, un jour, devra diriger son clan.
Le Cousin Duncan est le spectateur pas si silencieux que ça, et souffle quelques mouvements à son arrière-petit-cousin. Il aurait bien joué avec lui, mais sa condition de fantôme l'empêche de déplacer les pièces, et il ne fait confiance en la maladresse de l'enfant. Alors il préfère lui indiquer des stratégies à adopter, le félicite quand il prend un cavalier de sa gouvernante. Cette dernière, pas très douée dans l'exercice, n'en mène pas large.
Elle est toutefois sauvée par le gong.
Le lourd heurtoir de la porte du château se fait entendre, faisant sursauter les deux seuls êtres vivants à être présents. Lucàs se déconcentre immédiatement de la partie et file vers la porte, sans écoute Moira qui l'enjoint à rester assis.
Après tout, il n'a pas à aller ouvrir ! Ce n'est qu'un enfant, et qui sait qui se trouve derrière la porte.

La scène qui suit est assez surréaliste.
Lucàs arrive en premier à la porte. Cette dernière, magique, réagit à son contact et s'ouvre.
Au même moment, Moira arrive à la hauteur de l'enfant dans une magnifique glissade incontrôlée, attrape le petit garçon à la volée, et va finir sa route quelques mètres plus loin dans une roulade d'un ridicule délectable.
Stoïque, c'est donc le Cousin Duncan, mort depuis près de deux cents ans, qui se présente à la porte face aux deux visiteuses.
How can I help you, ladies ?1

C'est bien évidemment le moment que choisit Alistair pour faire son apparition. Arrivant depuis les sous-sols du château par un escalier à la dérobée, il est encore occupé à parler de la cuvée qui sommeille dans les caves quand ses yeux se posent sur le sac de noeuds formé par sa gouvernante – ou plutôt sa baby-sitter, si on en croit son expertise – et son fils.
Mais que diable s'est-il passé ici ?
Il finit de balayer les lieux du regard, et s'aperçoit enfin que deux personnes se tiennent à la porte, et ont été accueillies par...
A Dhia...” souffle-t-il en se rendant compte que le Cousin Duncan n'en loupait pas une. Il espérait seulement qu'il n'avait pas encore eu le temps de raconter de bêtises. “Chan eil mi gad chumail air ais. Feuch an dèan thu amàireach airson rianachd air reic agus stoc,” dit-il alors à l'homme qui l'accompagne.
Ce dernier lui répond d'un signe de tête, et disparaît dans un bruit typique du transplanage.

Alors seulement Alistair, kilt sur les hanches et chemise sur les épaules, peut-il s'approcher de ses invitées.
Il a immédiatement remarqué les baguettes dans les mains et, si méfiant qu'il soit, n'en fait rien paraître. Hôte poli, il s'avance jusqu'à elles, passe au travers du Cousin Duncan – en feignant de ne pas entendre les commentaires outrés de ce dernier, qui d'ailleurs s'envole vers d'autres cieux – et leur sert un sourire affable.
Good Day to you. Please, come in,” commence-t-il. “To what do I owe the pleasure of your visit ?2
C'est qu'il n'a pas la moindre idée de l'identité de ses visiteuses. Mais, diplomatie oblige, il les accueille comme il se doit, les conduit jusqu'à la cheminée, devant laquelle est installé un petit salon, composé d'un table basse et de quelques fauteuils. Il fait disparaître le jeu d'échecs d'un coup de baguette, puis apparaître deux tasses de thé, une de café.
Non, Alistair n'aime pas le thé. Il a beau savoir que c'est la boisson avec laquelle il faut recevoir, il ne peut se résoudre à en avaler.

Ajoutons qu'à l'autre bout du rez de chaussée, qui a l'air de n'être qu'une seule et unique pièce – avec un coin salle à manger pourvu d'une immense table en chêne massif – Moira a enfin réussi à prendre le dessus sur Lucàs. Enfant sous le bras, elle file hors de vue, en passant par les escaliers menant aux étages.

____________________
1En quoi puis-je vous aider, mesdemoiselles ?
1Bonjour. Je vous en prie, entrez. À quoi dois-je le plaisir de votre visite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 67
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Jeu 7 Mar - 12:03

Alistair  & Lou

Bridge Over Troubled Water ►||


L'homme qui leur ouvrit ne ressemblait en rien aux sorciers qu'elle avait l'habitude de croiser vivant seul au milieu de nul part. Le regard clair de Lou se perdit dans l'observation du trentenaire à qui l'âge semblait réussir. Tout en entendant vaguement Elladora se présenter au propriétaire des lieux, elle continuait de détailler le visage de cet inconnu dont la chevelure flamboyante avait de quoi faire pâlir d'envie Nyx.  « Monsieur MacFusty. » le salua la demi-vélane, bien décidée à se rattraper aux yeux de sa binôme. Elle n'était plus une apprentie et devait prendre pleinement son rôle d'auror au sérieux. « Lou Nightingal, département de la justice magique, bureau des aurors. Et voici ma collègue Elladora. » La jeune fille s'écarta pour laisser réapparaitre la tête brune de sa binôme dont le visage impassible pouvait mettre mal à l'aise n'importe qui. Lors de ses débuts au bureau, elle avait sincèrement cru que la sorcière en avait après elle mas après des mois de travail et de pratique, Lou comprenait que l'histoire personnelle et le caractère de sa mentor étaient ainsi fait: Dora resterait toujours une âme brisée et ce n'était que sa manière de se protéger que de repousser les autres, ou du moins, de ne pas paraitre sympathique. Toussotant pour s'éclaircir la gorge, Lou tenta de ramener l'attention du maitre des lieux sur elle. Le remerciant pour son hospitalité, elle sortit son propre carnet. « Navrée de vous déranger mais vous nous sembliez la personne la plus appropriée pour répondre à nos questions. Rien de grave je vous assure, nul soucis à vous faire. » s'empressa-t-elle d'ajouter tout en passant une main anxieuse dans ses longues mèches châtain clair. Elladora soupira et Lou se reprit: c'était la première fois qu'elle devait mener un interrogatoire seule. Elle préférait nettement le terme d'entretien, ayant l'impression de traiter tout le monde comme des suspects en parlant dans le jargon que son métier lui imposait. « Bien. Je ne vais pas y aller par Quatre Chemins ... Nous avons un problème de dragon. » soupira-t-elle alors qu'elle songeait au briefing de son chef le matin même. « Vous n'êtes pas sans connaitre les hauts niveaux de sécurité de la banque de Gringotts de Londres. Il se trouve que Les Gobelins nous ont appeler car le dragon protégeant les coffres de leurs plus fortunés clients ... Fait des siennes. » Le département de régulation des créatures magique ne comprenant pas ce qu'il arrivait à la créature, on avait donné le dossier aux aurors, persuadé qu'un maléfice était venu parasiter l'esprit de cette bête centenaire. « Nous aurions besoin de votre expertise dans cette affaire. » Son regard scruta celui du sorcier tandis qu'elle refrénait de son mieux le don de séduction qui lui était inné: Elladora n'apprécierait pas qu'elle joue de ses charmes de vélanes pour obtenir la coopération de l'écossais.
AVENGEDINCHAINS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Jeu 7 Mar - 14:26

HJ : pas de mal !


BRIDGE OVER TROUBLED WATER



Alistair s'installe tranquillement dans l'un des fauteuils près de la cheminée, où il a invité les deux femmes à s'asseoir. D'un geste, il les encourage à s'emparer d'une tasse de thé fumant sur la table, prenant lui-même le café. Il en boit une longue gorgée, les yeux allant de l'une à l'autre dans une tentative de les cerner.
Il ne se fait visiblement pas de souci vis à vis de leur visite. Il a manifestement l'air très à l'aise, dans son fauteuil, les jambes légèrement écartées, sa tasse de café à la main. C'est tout juste s'il n'a pas un petit sourire sur les lèvres face à cette jeune femme qui, de toute évidence, ne comprend pas très bien où elle a mis les pieds.
Ici, c'est lui le taulier.
Et il n'est pas très impressionné.
Il ne faut pas bien longtemps pour comprendre que son interlocutrice privilégiée sera la plus jeune des deux femmes, et c'est donc tout naturellement qu'il se tourne davantage vers elle et l'écoute, tout en buvant son café.
Les excuses du dérangement n'obtiennent aucune réponse. N'oublions pas que l'Ecossais n'est pas de ceux qui parlent pour ne rien dire, et répondre à une formule de politesse n'était que la porte ouverte à des conversations d'une ennuyeuse banalité.
Et ni elles, ni lui n'avaient de temps à perdre.
La logique a l'air partagée par tout le monde, car on ne le fait pas mariner pour lui faire savoir l'objet de la visite. Des dragons, évidemment.
La suite, en revanche, n'est pas pour lui plaire. L'apparente décontraction avec laquelle il se tenait jusqu'ici disparaît et le visage de l'homme se ferme aussitôt dès lors qu'un mot est prononcé.
Gringott's.
Les relations entre les Gobelins et le clan MacFusty n'est pas au beau fixe. On pourrait penser d'un énième conflit entre ces créatures et les Porteurs de Baguettes, comme ils les appellent, mais il n'en est rien. Justement, le problème entre eux vient des dragons.
Alistair se redresse, repose sa tasse et appuie ses coudes sur ses genoux. Les deux mains calleuses se joignent et il pose alors le bas de son visage tout contre, songeur.
I'm afraid I must decline.1
La réponse n'est sans doute pas celle attendue par les deux aurors, mais le ton avec lequel il s'exprime, à la fois poli et dur, ne laisse aucune ouverture à la négociation. Il est absolument hors de question que lui ou un autre membre de son clan aille s'occuper d'un dragon dans les sous-sols de Gringott's.
De toute façon, aucun d'eux ne voudra y aller.
You may not know that my clan has quite a tense relationship with Goblins, especially on this matter.2
Il reprend sa tasse de café après avoir jeté un long regard à la jolie rouquine, en boit une nouvelle gorgée.
I dinna need to see the dragon to tell ye what the problem is, though,” lâche-t-il un peu brutalement. “It needs fresh air, it's as simple as that. Goblins just have to understand that keeping a dragon locked away from daylight and torturing it is not a healthy way to treat them.3
Cette fois, il y a un certain mépris dans la voix du chef de clan.
Visiblement, il ne compte pas du tout coopérer.
Mais vraiment pas.
____________________
1 J'ai peur de devoir refuser.
2 Vous n'êtes sans doute pas au courant que les relations que mon clan entretient avec les gobelins sont pour le moins tendues, en particulier sur cette question.
3 Je n'ai pas besoin de voir le dragon pour vous donner l'origine du problème, en revanche. Il a besoin d'air frais, c'est aussi simple que cela. Les gobelins doivent juste comprendre que garder un dragon enfermé loin de la lumière du jour et le torturer n'est pas une façon de les garder en bonne santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 67
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Hier à 12:30

Alistair  & Lou

Bridge Over Troubled Water ►||


La réaction de l'écossais n'étonnait guère la vélane dont le visage resta sans réaction marqué au refus qu'il venait de prononcer. Ce n'était pas la même chose pour Elladora qui poussa un nouveau soupire en fermant son calepin. La patience de la sorcière était limité et, se levant, elle posa sur l'homme un regard glacial. « Bien ! » dit-elle d'une voix forte teinté d'un agacement perceptible. Lou porta son attention sur sa mentor qui repoussa une cascade de cheveux noirs derrière son épaule avant de réajuster son écharpe. « Je t'avais bien dit qu'on ne pouvait rien demander aux écossais. » Lou ferma les yeux, conscience que l'agacement d'Ella n'était pas particulièrement du à l'homme qui leur faisait face mais bien plus à l'importance que l'affaire avait pour le bureau et à la pression que le Ministère mettait pour que cette histoire se règle dans les plus bref délai. « Ce temps perdu en ... » lâcha-t-elle avant de se reprendre, observant l'écossais à nouveau, son regard sombre testant son refus à nouveau. « Je rentre au Ministère. Je dois éplucher la liste des dragonniers de Roumanie. Si t'es pas sortie dans deux minutes, tu rentre en Portoloin. » déclara-t-elle en remarquant que la jeune auror n'avait pas bougé depuis qu'elle s'était levé pour signer la fin de ce court entretien. Elladora n'avait pas un mauvais fond mais sa tendance à l'emportement laissait Lou interrogative: elle était l'une des meilleures du Bureau mais, à l'image des génies dans leur domaine, elle possédait ses faiblesses: patience et socialisation n'étaient pas ses points forts. « Monsieur MacFusty. Merci de nous avoir reçu même si ... » Lou lut l'agacement, une fois de plus, sur le visage de la sorcière qui préférait se taire et prendre la direction de la sortie. Encore choquée par la réaction plus que soudaine de sa mentor, Lou resta clouée sur place, face au sorcier. « Je suis vraiment désolée. » finit-elle par dire, espérant qu'il ne serait pas trop blessé par les paroles dures de sa mentor. « Elle est un peu ... A cran ces derniers jours. » Cela ne justifiait pas le comportement d'Ella mais elle espérait que cela apaiserait les tensions qui venaient de naitre dans la pièce. Le refus était compréhensible: Alistair était de ces hommes passionné par leur métier. On ne côtoyait pas pareilles créatures, pareils dangers sans aimer cela. Et comme tout passionné, il vivait au rythme des lois du Ministères, des victoires et des injustices. Pour avoir vu le dragon, enfermé dans les sous-terrain de Gringotts, Lou ne pouvait que saisir la raison de sa réaction. La créature semblait n'avoir jamais vu la lumière du jour et, pour un homme comme celui qui se trouvait assis face à elle, cela devait s'apparenter à de la torture. « Sachez que je ne juge nullement votre décision. Je m'y attendais pour être honnête. » confessa-t-elle en tâchant de se montrer le moins offusquée possible par son refus. Ils se trouvaient dans une impasse. C'était Lou qui avait eu l'idée de se rendre ici, au milieu d'un nul part pour les moldus mais qui s'avérait être le repaire d'un précieux savoir. Bien qu'elle n'ait rien contre les professionnels roumains, son choix n'était pas totalement naïf et elle espérait bien pouvoir convaincre l'homme de participer à un plan totalement bringuebalant que son esprit avait imaginé en voyant la pauvre créature enchainée. « Je ne peux qu'être d'accord avec vous. Mais vous connaissez les Gobelins ... Ils n'écoutent personne et certainement pas les sorciers du Ministère. » Les révoltes gobelines étaient une preuve de l'inimitié profonde que les gardiens de Gringotts avaient envers le monde des sorciers. Les détenteurs de l'autorité publiques n'étaient jamais perçu autrement que comme des esclavagistes. « Entre nous ... N'y a t-il rien que l'on puisse faire pour lui ? » demanda-t-elle, ignorant au final, ce qu'elle espérait obtenir comme solution. Elle avait espéré que le diagnostic d'Alistair permette au bureau d'exiger la libération de la pauvre victime des sous-terrain de Gringotts, mais les choses étaient bien plus compliqué que cela.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Hier à 13:55


BRIDGE OVER TROUBLED WATER



Les sourcils d'Alistair se haussent face à la réaction de l'auror, sans qu'il ne laisse une expression plus claire s'inscrire sur son visage. Et c'est sans doute mieux, car le mépris qu'il ressent à cet instant pour cette femme est à son comble. Sa xénophobie, ce dédain digne des plus odieux sassenachs avait de quoi offenser, c'était sûr. Cette attitude typique des anglais depuis des siècles et des siècles, persuadés d'être en terrain conquis où qu'ils aillent… Il doit faire appel à toute sa diplomatie pour ne pas répondre avec acidité à l'attaque dont on le gratifie.
Quelle impolitesse !
Quel manque de savoir-vivre !
Elles venaient frapper à sa porte sans être annoncées, il les avait tout de même accueillies avec déférence et s'était montré hôte agréable. Ce n'était pas pour se faire insulter sous son propre toit !
Alors, là où la bienséance aurait voulu de lui qu'il raccompagne Elladora à la porte, il reste silencieux et enfoncé dans son fauteuil, indifférent, occupé à siroter son café.
En voici des manières ! Il n'y avait aucune raison de venir à sa rencontre si on n'était pas capable d'essuyer un refus. Il fallait s'y attendre, après tout ! Il n'allait certainement pas aider des gobelins à asservir un peu plus de nobles créatures qui méritaient leur respect, et rien d'autre !
Elle aurait sans doute moins perdu son temps à lui envoyer un hibou.
Ça leur aurait évité de frôler l'incident diplomatique.
Elle a réussi à me le mettre en colère.
Une fois la porte close, le chef de clan se relève. Sa tasse est vide. Il s'approche alors de la cheminée, attrape la bouteille de Whisky Pur Feu posée sur le chambranle et en remplit sa tasse d'une dose généreuse.
Et une fois encore, il cherche le réconfort dans l'alcool.
Il accueille les excuses de la jeune femme restée face à lui avec un long grognement tout ce qu'il y a de plus écossais. Être à cran, à ses yeux, ne justifie pas un tel comportement. Quand on ne sait pas se contrôler, on ne fait pas dans la relation diplomatique. On reste gentiment en bas de l'échelle et on arrête de se prendre pour un grand.
Raaaah !
Il boit une gorgée de whisky, et revient s'asseoir dans le fauteuil. Être assis lui permet de reprendre contenance alors qu'il pose les yeux sur la jeune femme face à lui. Elle lui donne l'impression de marcher sur des oeufs, à essayer de rattraper la bévue de sa coéquipière.
Elle lui rappelle quelqu'un, maintenant qu'il y pense.
Comment avait-elle dit qu'elle s'appelait ?
We ?1 répète-t-il d'un ton plus dur qu'il n'aurait voulu. Il se retient de lui faire savoir qu'il n'y aurait aucun nous dans cette affaire. Ils ne jouaient pas avec les mêmes subtilités, ni avec les mêmes buts… Et pas avec les mêmes contraintes non plus.
Il fronce alors les sourcils, comme s'il flairait qu'on voulait lui faire une proposition, et cherche dans les détails de son discours des indices qui lui indiquerait la direction dans laquelle elle veut l'engager.
Apart from demanding its freedom from the Gobelin ?” répond-il finalement, agacé de se répéter. “I'm afraid not.2
Et puis, ne nous leurrons pas : les vieilles familles de sorciers étaient ra-vies de savoir que leurs coffres étaient gardés par des dragons. Le vieux Pansedefer Ukrainien qui moisissait dans les sous-sol de Gringott's depuis des décennies en faisait les frais.
Pauvre bête.
Did you say your name is Nightingal ?3
Il finit par poser sa question de but en blanc. Il n'avait pas tiqué tout de suite, mais maintenant qu'il y songeait, il lui semblait trouver comme un air de son vieux camarade dans les traits de la jeune femme.
Et ça ne jouait pas tellement en sa faveur.
____________________
1 Nous ?
2 A part exiger des gobelins sa libération ? J'ai bien peur que non.
3 Avez-vous dit que vous vous appeliez Nightingal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Messages : 67
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Hier à 15:26

Alistair  & Lou

Bridge Over Troubled Water ►||


Le départ d'Ella avait gelé l'ambiance déjà fort étrange qui s'était instauré depuis leur arrivée. Les us et coutume du coin semblaient importante pour l'homme que les deux aurors venaient déranger et la réaction de l'aînée n'avait pas manqué de tendre davantage une situation peu évidente. Pour Lou, les choses s'avérait compliqué mais pas inhabituelles. Habituée à essuyer les pots cassés après le passage de sa mentor, elle se retint de dire qu'Ella était bien plus douée pour mettre les mages noirs hors d'état de nuire que pour taper la causette devant un thé. C'était un défaut que le directeur du bureau lui passait volontiers en voyant ses résultats en terme de chasse: toujours à craindre le pire, il préférait garder dans ses effectifs un élément tel qu'Ella, bien que le peu de mission qui lui correspondent ces derniers temps la rendait particulièrement exécrable.  « Ne vous méprenez pas, je ne suis pas venue débattre de ce que devraient faire les gobelins. » dit-elle, plus assurée et légèrement énervée de se faire ainsi recevoir alors qu'elle n'était nullement responsable du caractère de cochon de sa chef. « Peut être est-ce parce que je ne suis pas totalement humaine mais je considère qu'aucun être vivant ne devrait vivre dans ces condition: dragon, sorcier ou même elfe de maison. » Un peu plus sèche qu'elle ne l'aurait voulu, dévoilant par la même son statut de demi-vélane. Les considérations politiques pouvaient mener à débat et dans le cas de l'affaire l'amenant si loin de chez elle, elle ne tenait pas à s'encombrer de filtres. « Vous voulez l'aider ce dragon ou pas ? » Il n'était plus question de la mission, des attentes du ministère ou des propriétaires de la créature « Si j'avais juste voulu un vétérinaire, je ne serai pas venue ici ... » Décidément ! Il fallait tout leur dire aux hommes. « Ce qui m'intéresse n'est pas que vous aidiez cette pauvre créature à repartir pour dix années dans l'obscurité et la maltraitance. Voilà bien longtemps que le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques essaie de faire plier les Gobelins, mais au sein même du département les services s'opposent. » soupira-t-elle avec exaspération en songeant à ces problèmes sans fin de désaccord au sein même de l'autorité du pays. « Le bureau de liaison des Gobelins veut les laisser gérer comme ils l'entendent l'administration de Gringotts. Le service des nuisibles s'inquiète de savoir un dragon dans les sous-sols de Londres, si près des non-mages et le service des créatures magiques cherchent à libérer cette pauvre bête. » Leçon de politique, niveau débutant: il n'y avait rien à tirer de laisser les choses se faire. Elle n'avait rien d'une opposante politique ou d'une militante de quelconques causes, mais ils tenaient, avec cette affaire, un moyen de faire changer les choses. « D'où l'avis d'un expert. Clan ou pas clan, le bureau se fiche des relations que vous avez avec eux, ils veulent juste régler au plus vite cette histoire. Mais moi, je veux la justice. » Pour sur que, si les choses se passaient comme elle le souhaitait, le Ministre en personne serait ravi de rappeler que, sous son mandat, la cause d'un débat tel que celui ci avait trouvé une fin heureuse pour un dragon n'ayant jamais quitté les profondeur de la terre. Ses supérieurs feraient mine de ne rien remarquer jusqu'à ce que tout soit rendu publique, jusqu'à ce qu'elle parvienne à obtenir de vraies mesures ou que les gobelins ne menacent de nouveau. Mais elle ne pouvait pas ne rien faire. « Vous voulez l'aider ? Alors aidez moi ! » lui dit-elle, espérant que ses motivations étaient désormais plus clair pour le sorcier. Elle resta cependant interrogative face à sa question. Son oeil observa alors l'homme cherchant à reconnaitre son visage, sa silhouette, un élément qui pourrait la guider sur le pourquoi de cette question soudaine. « En effet ... Mais je ne crois pas vous avoir rencontré ou que ce soit. » dit-elle, suspicieuse. La famille de son père était une ancienne lignée de sang-pur aussi son nom n'était pas aussi anonyme que celui d'une autre sang-mêlée. Elle craignait surtout qu'il ne cherche à la dénoncer au Ministère pour punir Ella de son comportement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 214
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   Hier à 16:55


BRIDGE OVER TROUBLED WATER




Pas totalement humaine.
Il n'en faut pas plus à Alistair pour comprendre avec qui il converse. Entre le nom et cet indice, il a bien saisi qu'il est face à un membre de la famille de son Serpentard préféré. Si de l'eau a coulé sous les ponts avec les années, il ne peut s'empêcher de se montrer méfiant envers la jeune femme, d'autant plus après la scène que venait de lui faire sa chef.
Son plaidoyer en faveur des créatures hybrides, comme on avait tendance à les nommes, lui semble hors de propos, mais il n'en fait rien savoir. Il n'est guère besoin d'être un fin psychologue pour comprendre qu'il a face à lui une jeune femme passionnée, révoltée même. Il écoute sa tirade d'un air circonspect, essayant de déterminer les sous-entendus sans s'énerver sur la leçon de politique qu'elle essayait de lui faire.
Que croyait-elle ? Qu'il était novice en la matière ? C'était plutôt elle qui lui semblait bien trop emportée pour en comprendre toutes les subtilités.
Il pose sa tasse sur la table basse, puis s'enfonce dans son fauteuil, mains jointes devant lui. Il est extrêmement attentif, retient même les plus petits détails.
C'est une novice. Ce n'est pas difficile à voir. Que penserait le chef du bureau des aurors à la voir ainsi se comporter, refuser d'obéir aux ordres, essayer de trouver des moyens détournés ? Il ne connaissait pas personnellement l'animal, mais il y avait tout à parier que ça ne lui plairait pas.
S'il savait.
Ok, listen lass.1
Il a attendu qu'elle ait terminé de s'emporter pour prendre la parole à son tour. Il prend encore quelques secondes pour mettre de l'ordre dans ses idées et tenter d'expliquer à cette jeune femme les implications de tout ce qu'elle sous-entendait.
I amn't sure you are aware of the forces you are playing with. I am not answering to the Ministry.” Histoire de remettre les choses à leur place. Ce sera un bon début. “Those matters arena mine. I'm already in charge of dragons in the area, and it is a full-time job to make sure no muggle sees even the weeest shadow of theirs.2
De toute façon, si le dragon de Gringott's venait à s'échapper – par miracle – ce ne serait pas sans précédent. Des incidents avec des dragons émaillaient l'histoire du monde, de l'Europe notamment, et ils avaient jusqu'ici toujours été en mesure d'en dissimuler l'existence.
That being said, what are you expecting from me ? Help to free the Gringott's Ukrainian Ironbelly ?3
L'ombre d'un sourire apparaît sur son visage. L'idée aurait pu séduire plus d'une personne de son clan, mais pas lui. Son rôle à lui était de voir le tableau de façon plus large ; et la vue qu'il avait ne lui permettait pas une telle folie.
Even if I wanted to, I wouldn't be able to help you without risking a diplomatical incident. This is definitely not something I am willing to deal with.4
Se lancer là dedans serait mettre en péril la sécurité des siens.
Et ça, il ne pouvait pas se le permettre.
We MacFusty have been trying for decades, even centuries, to negociate with Goblins. As you can imagine, there has been very little progress.5
Qu'on ne lui parle pas de respect de créatures comme s'il n'y connaissait rien. Il n'y avait aucun elfe de maison sur l'archipel susceptible d'être asservi, aucun gobelin – il faut dire qu'ils n'y sont pas bienvenus – ni aucune autre créature hybride – par la force des choses.
Les MacFusty vivent par et pour les dragons.
I am not interfering in British politics, lass. There's too much at stake for my clan.6
Si ça n'était que de lui, il n'y aurait pas eu de problème. Quelques années plus tôt, il aurait sans doute été le premier à se lancer dans pareille vendetta.
Mais les temps changeaient, et il avait grandi.
Mûri.
Le poids des responsabilités l'avait rattrapé.
Et là, on ne parlait pas seulement de lui. On parlait de tout un clan au statut pas toujours très clair pour les anglais – qui, comme toujours, se croyaient en terrain conquis – et de plusieurs dizaines de vies.
Ce n'est pas une chose avec laquelle il a envie de parier.
____________________
1 Bien, écoutez moi jeune fille. (lass = surnom donné en écosse à une jeune femme)
2 Je ne suis pas certain que vous ayez conscience des forces avec lesquelles vous jouez. Je n'ai pas à répondre au Ministère. Ces affaires ne sont pas les miennes. J'ai déjà la responsabilité des dragons du secteur, et c'est un travail à temps plein que de s'assurer que les moldus n'en voient ne serait-ce que la plus petite ombre.
3 Cela étant dit, qu'attendez-vous de moi ? Que je vous aide à libérer le Pansedefer Ukrainien de Gringott's ?
4 Même si je le voulais, je ne pourrais pas vous aider sans risquer un incident diplomatique. Et c'est absolument pas quelque chose que j'aimerais avoir à gérer.
5 Nous MacFusty avons essayé depuis des décennies, voire des siècles, de négocier avec les gobelins. Comme vous pouvez l'imaginer, nous avons eu très peu de résultats.
6 Je n'interfère pas dans la politique britannique. Il y a trop d'enjeu pour mon clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t615-alistair-a-macfu
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bridge Over Troubled Water [Alister]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bridge Over Troubled Water [Alister]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» Alister aime les relations.
» ▪✻ i wait for light like water from the sky.
» Alister Dough [En Cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Happens Only Once ::  :: On the map-
Sauter vers: