Si vous souhaitez encore poster dans l'event des antidotes, vous pouvez jusqu'à août !
Pour en savoir plus, allez donc faire un tour dans les flashbacks !
Pas de restrictions au niveau des groupes :
vous pouvez venir incarner qui vous le souhaitez,
qu'importe votre maison ou la pureté de votre sang !

Nouvel event très important pour la suite !
Pour en savoir plus, allez donc à Poudlard, où tout semble arriver !
Nouveau recensement en cours pour juin/juillet !
Pour en savoir plus, allez donc ici pour ne pas être supprimé !

Partagez
 

 Ariel Wintersky | Kim Taehyung

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 597
Date de naissance : 22/12/1997
Maison : Poufsouffle.
MessageSujet: Ariel Wintersky | Kim Taehyung   Ariel Wintersky | Kim Taehyung EmptyVen 8 Juin - 22:56

Ariel Wintersky

Feat. Kim Taehyung




Âge : 21 ans. Sexe : Homme. Date de naissance : 22/12/1997. Nationalité/Origines : Franco-coréennes. Orientation sexuelle : Bisexuel. Statut civil : Célibataire. Maison : Poufsouffle. Groupe : Il n'en est pas encore là... Profession/Éudes : Études en Magie Avancée. Statut de sang : Sang Pur. Baguette magique : En bois de sorbier, son cœur renferme des ventricules de dragon et elle mesure 32 centimètres. Sa baguette est très utile pour les sorts de protection mais est totalement inutile pour les sorts de magie noir. Patronus : Cygne noir. Sa relation avec la magie : Il aime penser que tout n'est pas lié à la magie et que certaines choses peuvent être réalisées sans elle. Malheureusement, ce n'est pas vraiment les idéaux de sa famille. Signe(s) distinctif(s) : Il a une cicatrice de quelques centimètres sur ventre.



Caractère

Travailleur et sérieux, il vise à être parfaits dans tout ce qu'il fait. Que ce soit à cause de la pression que lui met son père ou de sa propre envie, il n'oublie jamais ses objectifs et n'arrête pas tant qu'il ne les a pas atteints. Certains le disent trop borné à cause de ça, mais il n'en prête que très peu d'attention. Malgré tout, il ne pense pas que la magie est la solution à tout. En effet, sa mère pensait que certaines tâches pouvaient largement être réalisées sans baguette, comme la vaisselle ou le tricot. Ariel partage son avis, mais ne vivant plus qu'avec un père détestant tout ceux qui n'utilisent pas la magie, il a arrêté de le faire devant lui.

Quand certains le rencontre pour la première fois, on lui dit souvent qu'il a l'air froid. Renfermé. Et ils ont totalement raison, ces gens. Ariel ne voit pas l'utilité de porter un masque : si quelque chose l'ennuie ou qu'il n'apprécie pas spécialement une personne, ça se verra. Par contre, il cachera bel et bien ses autres sentiments, ne souhaitant ni monter de faiblesses, ni se faire manipuler par les autres. Avec les entraînements qu'il subit de la par de son père, il devient de plus en plus doué à cacher ses émotions.

Métamorphomage, c'est l'outil parfait pour obtenir ce qu'il veut. Ce talent qu'il tient de sa mère lui a ouvert de nombreuses portes avec ce nouveau maître de magie noire. En effet, pouvoir changer de visage est très utile pour un espion, et c'est le rôle qu'on espère apparemment lui donner. Lui, préférerait qu'on le laisse tranquille avec ses livres et ses animaux de compagnie. S'il peut être brusque et froid avec les autres, avec les créatures, c'était bien différent. D'ailleurs, il aurait aimé faire ses études dans cette branche, mais ce n'était pas assez bien pour son père, il semblerait...

Pourtant, malgré sa froideur, il suffit que les gens apprennent un peu mieux à le connaître pour voir qu'il n'est pas, pour autant, dépourvu d'amour ou d'amitié. Bien au contraire : pour ses amis et sa famille, il est prêt à tout donner, même sa vie. Doux et protecteur avec eux, il change complètement en privé. En présence des gens en qui il a totalement confiance, il peut enfin se laisser aller et être vraiment lui-même. Il possède également une grande empathie pour les autres, ce qui rend difficile ses missions en particulier. Voir quelqu'un de blessé émotionnellement ou physiquement lui rappellera toujours sa pauvre mère, ainsi que son frère.

Ariel est également très jaloux et possessif mais ne le dira jamais à haute voix, sauf en cas de dispute. Quand il aime, il le fait complètement. Il n'est pas jaloux d'un petit rien : voir la personne qu'il aime parler avec une autre ne va pas éveiller ce sentiment en lui. Il lui faut plus que ça, mais si cela vient, alors c'est la fin pour lui. N'aimant pas parler de sentiments avec les autres, il va tout cacher, enfouissant au fond de lui tout ce qu'il aimerait dire. Cela va sans dire que forcément, ses relations ne tiennent jamais très longtemps...



Histoire

La pluie tombait sans relâche sur la ville, ne laissant aucun répit aux ouvriers qui se dépêchaient de terminer leur travail. Un homme aux traits asiatiques, le visage fermé et terne, regardait les hommes, abrité en dessous d'un préau. Ses yeux étaient calculateurs et concentrer sur les mouvements perpétuels devant lui. Une main se posa sur son bras et d'un coup sec, il le retira, évitant un contact plus long. Son regard tomba alors sur un homme, plus petit, qui semblait pris de cours par ce qu'il venait d'arriver. « Tout est prêt ? » N'osant pas croiser ce regard si froid, il hocha de la tête, prudent. « Tout se passe bien, Monsieur. » Et sans un mot de plus, il sut ce qu'il devait faire. Saluant poliment son employeur, il quitta le plus rapidement possible l'endroit, préférant largement la pluie à cette tension. L'asiatique regarda une dernière fois les ouvriers avant de partir à son tour, la pluie toujours présente mais l'homme ne se sentait pas mouillé. Un fin sourire collé aux lèvres, il fit quelques pas avant de disparaître soudainement dans une ruelle peu fréquentée.

À peine l'homme fut-il rentré qu'un petit garçon d'une dizaine d'années vint s'accrocher à une de ses jambes. Ses yeux froids s'adoucirent face à la vue de son fils, et se baissant, il le prit avec amour dans ses bras. « Peter ! Tu devrais pas être en train de dormir toi ? » L'heure de la sieste, en temps normal, c'était sacré pour l'enfant. Celui-ci secoua frénétiquement la tête, niant inutilement les mots de son père. « Je surveillais maman et le bébé. Dis Papa, il arrive quand mon petit frère ? » questionna le petit Peter avec excitation, forçant son paternel à le remettre par terre par peur de se prendre un coup au passage. « Bientôt, bientôt. Laisse-moi le temps d'enlever ma veste et je vous rejoins, d'accord ? » Cette fois-ci, le petit garçon hocha rapidement de la tête, partant en courant vers la chambre de ses parents à l'aide de ses petites jambes. Un petit rire s'échappa des lèvres de l'homme alors qu'il pendait ses affaires à l'entrée. Glissant ses pieds dans ses chaussons, il augmenta son allure pour rejoindre sa femme et ses fils. Un sourire encore plus joyeux fit son apparition sur son visage fatigué et sa femme, à moitié réveillée, lui répondit de la même manière. Se glissant près d'elle et de Peter dans le lit, il posa délicatement sa main sur le ventre arrondit de sa femme, laissant ce petit moment de détente le porter dans les bras de Morphée.

« Ariel, ne touche pas à ça, tu vas te faire mal, mon ange. » Entendant la douce voix de sa mère, le dénommé Ariel releva la tête, lâchant immédiatement le bout de verre qui traînait par terre dans la cuisine. Maladroit, l'enfant d'à peine cinq ans avait malencontreusement mis un coup de coude dans le pauvre verre qui se trouvait sur la table. « Maman, il est où Papa ? » demanda alors l'autre enfant présent dans la pièce. Le visage de leur mère se ferma soudainement et la fatigue y fut encore plus présente. « Il travaille, mon chéri. Papa est très occupé en ce moment. » Si les enfants avaient plus vieux, ils auraient parfaitement remarqué qu'elle-même ne croyait pas à ce terrible mensonge. « Il nous aime plus, Papa ? » L'innocence dans la voix de Peter brisa quelque chose en la pauvre femme qui ne put que le prendre dans ses bras, à cours de mots pendant quelques minutes. « Papa nous aime beaucoup, Peter. Mais il a beaucoup de choses à faire, je suis certaine qu'il rentrera bientôt. » Cela faisait, après tout, trois jours qu'il n'était pas rentré chez eux. Le travail. Ce n'était pas un mensonge, non. Mais maintenant qu'elle savait quel genre de travail son mari faisait, la femme ne savait plus comment vivre avec ce secret.

« Nos ennemis. Tu me comprends, Ariel ? Ces gens sans pouvoirs, ces moins que rien... Ils sont tous nos ennemis, d'accord ? C'est eux qui ont tué ta mère et ton frère, et ce sera à toi de venger leur mort, compris ? » Pétrifié, l'adolescent de quinze ans ne put qu'approuver d'un signe de la tête les dires de son paternel. Quand celui-ci quitta enfin la chambre de son fils, Ariel se laissa tomber sur son lit, le regard perdu dans le vide. Cela faisait maintenant trois ans que sa mère et son frère aîné étaient morts et rien ne semblait calmer la rage et la colère de son père. Sa mère avait toujours été une admiratrice du monde des moldus, se questionnant sur leur monde de vie et tellement de choses. Un jour, alors qu'elle avait embarqué son fils aîné pour une visite d'un parc national, un accident entre plusieurs voitures avait provoqué des dizaines de morts. Dont eux. Pour son père, c'était la faute de ces sans pouvoirs, comme il les appelait. Si au début Ariel avait compris sa réaction, maintenant c'était différent. Maintenant, il savait tout. Ce que sa mère avait tenté de lui cacher depuis des années, les mensonges racontés à son frère et lui avaient maintenant un sens. Pourquoi leurs parents se disputaient-ils toujours autant au sujet de la fascination de leur mère pour les moldus ? Il eut fallut que son frère et sa mère meurent pour qu'Ariel apprenne que son père les avait toujours détesté, ces humains faibles.

Il avait eu du mal à comprendre, mais avec un peu de temps, tout était devenu de plus en plus clair. C'était plus ou moins de famille, cette impression d'appartenir à quelque chose de plus grand, d'être plus méritant à cause de son sang. Ariel savait très bien qui était son grand-mère paternel, ou même sa mère. Les deux familles étaient importantes, mais jamais avant il ne s'était jamais senti autant sous pression. Son père avait deux façades. Il possédait non seulement un poste important dans le monde des sorciers, mais avait aussi une compagnie chez les moldus. Si au départ, cela pouvait sembler génial, ce le fut beaucoup moins quand Ariel comprit pourquoi. Ce qu'il faisait dans l'autre monde, ce n'était pas des choses bien légales. Ce que son père pouvait bien y préparer, Ariel ne savait pas. Il n'avait pas encore assez gagné la confiance de son paternel et de son nouveau ''maître'' pour être mis au parfum. Parce que oui, en plus de ça, avec les années, son père avait rejoint un groupe plus qu'étrange, avec des revendications assez claires. Et maintenant qu'Ariel était plus âgé, son père commençait à lui donner des missions. Pour gagner sa confiance. Faire partie de ses rangs. Mais lui, tout ce qu'il voulait, c'était fuir. Mais comment faire ? Son père était devenu fou à lier. Et rien ne pouvait l'arrêter.


Pseudo : Mikoyaa. Âge : 21 ans. Scénario/Inventé : Inventé. Comment as-tu connu le forum ? : 'en suis une des créa ! Que penses-tu du forum ? : J'aime 8D Un petit mot pour la route ? : Prout ! Code à remplir pour recenser l'avatar :
Code:
[b][color=#660000]• Kim Taehyung[/color][/b] + [i]Ariel Wintersky[/i]



_________________
KEEP ON HAUNTING ME

ANAPHORE

Ariel Wintersky | Kim Taehyung 1561089239-cooltext328124050003021Ariel Wintersky | Kim Taehyung 1561089506-cooltext328124261258039
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t53-ariel-wintersky-c
 
Ariel Wintersky | Kim Taehyung
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'as cru que tu vivais ton pire cauchemar ? Euphémisme. (Ariel) ENDED
» Ariel ~ Partir là-bas
» LIFE IS BLUE ☼ Taehyung Evans [FINI]
» Tragédie (le pps de Jabani)
» Carnet d'Ariel Miken

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Happens Only Once ::  :: The sorting hat :: Congrats, you're a wizard !-
Sauter vers: