Partagez | 
 

 L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 70

MessageSujet: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Jeu 16 Aoû - 19:18


❝ L'Enfer est dans un coeur vide ❞
Saskia & Sixtine
C’était à l’issue de journées de ce genre, que Six’ se disait que bosser au Chaudron, c’était chiant. Rien de bien passionnant ne s’était passé, ça avait été une journée plutôt banale. Quelques habitués, bons nombres de lourdauds, des sorciers venant noyer dans l’alcool à quel point leur vie était fade…. La Franco-Suédoise n’avait même pas vue des habitués intéressants (à comprendre, des marionnettes), ce qui augmentait son sentiment d’une journée « à chier ». Par chance, elle avait pu finir plus tôt que la veille, et n’ayant rien de prévu, avait pu rentrer directement chez elle. Ce qui était une bonne idée, elle pouvait ainsi espérer voir sa colocataire et meilleure amie, Saskia, à qui elle avait pas mal de choses à dire.

Etant la 1ère arrivée, elle prépara le repas, un truc rapide, elle avait bien trop la flemme pour faire quelque chose de trop élaboré. Alors que c’était en train de cuire, elle était occupée à lire un livre que Sas’ avait réussit à se procurer (Six’ ne savait trop comment, et s’en foutait royalement !), sur les runes. Bien entendu. Mais un livre tiré en exemplaire très limité, et évoquant des runes méconnues, même pour la blonde qui s’était prédestinée à devenir prof de runes. C’était à peine si elle leva la tête de son bouquin, quand la porte du loft s’ouvrit, pour laisser apparaître sa meilleure amie. « T’arrives pile à l’heure, j’étais à deux doigts de boire en solo ! », déclara-t-elle, alors que le verre qu’elle avait préparé pour la brune (en même temps qu’elle avait préparé le sien), s’envola en direction de l’Espagnole. Que Six’ ait prévue de boire (même si elle ne buvait jamais plus que de raison !), c’était révélateur de la journée soporifique qu’elle venait de se payer. Et comme elle connaissait la brune par coeur, elle n'avait pas eu à réfléchir quant à ce qu'elle pourrait bien vouloir boire. « Alors, ta journée ? », demanda-t-elle, s’intéressant de nouveau à l’élaboration du repas, au moins pour voir ce qu’il pouvait y avoir besoin de faire. « Et ta soirée d’hier ? », termina-t-elle, car la veille, si la blonde était rentrée tard, elle avait cependant constaté que l’autre sorcière n’était pas du tout rentrée. L’Espagnole pouvait faire ce qu’elle voulait, ça n’était pas ce que la blonde laissait à entendre, elle conviait juste sa meilleure amie à d’éventuelles confidences, si besoin, quant à une soirée, intéressante ou pas du tout !

©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t185-sixtine-duchesne
Messages : 73

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Jeu 16 Aoû - 22:15

Le bruit de ses talons résonnaient dans tout le couloir. La discrétion était morte, l'entente cordiale avec les voisins l'était aussi songeait Saskia qui prenait un malin plaisir de faire encore plus de bruit que nécessaire. Et pourtant elle les aurait bien enlevé ses foutues chaussures, ses pieds lui faisaient un mal de chien et c'était fatiguant à force de marcher avec. Mais, juste pour le plaisir d'emmerder le voisinage avec les tac-tac-tac réguliers, elle les gardait. Puis, honnêtement, ça ne servait pas à grand chose de les ôter maintenant que la porte du loft était en vue. Avec un peu de chance, la brune pourrait même se mettre les pieds sous la table. Bon, fallait que Sixtine soit là et qu'elle n'ait pas zappé la cuisine pour son nouveau bouquin. Du coup, y-avait-il une chance ? Oui ? Non ? Au pire, elle commanderait sushi. Elle ouvrit la porte d'un coup de baguette et enleva ses chaussures direct.

Ce qui l'attendait, c'était mieux qu'un repas, c'était un putain de verre. Elle sourit en l'attrapant avant d'aller rejoindre Sixtine pour s'affaler sur une des chaises de la cuisine. "Oh, tu aurais pu commencer sans problème, je t'aurais vite rattrapée..." Sourire entendu, il était de notoriété publique que la blonde buvait moins que Saskia qui finissait parfois dans des états assez mythiques à faire absolument n'importe quoi. Comme hier. Putain, voilà que le mal de crâne revenait. "Ma journée..." Brumeuse. L'hispanique était arrivée au boulot avec un retard non négligeable de cinq heures, la mine radieuse comme à l'ordinaire (merci le maquillage et le café), une migraine qui ne voulait pas passer plus un suçon dans le cou qui ne partait pas. Elle était tombée sur un putain de vampire. Un putain de vampire qui lui avait refilé une putain de commande. "Rentable." Nouvelle gorgée de gin tonic, voilà qui n'allait pas améliorer son état mais le lui faire oublier, nickel. Ce soir, elle ne sortait définitivement pas. Pas comme la veille sujet que Sixtine lança immédiatement. De quoi se sentir espionnée songea Saskia qui essayait de deviner ce que sa colocataire préparait.

"Hier... J'ai vu de nouveau le type là, celui dont je t'avais parlé. Le gars riche à en crever qui veut toujours des trucs que l'on ne trouve pas en boutique même chez Barjow..." Vu... Jolie façon de dire qu'elle s'était faite inviter à dîner puis payait un verre puis avait atterri dans une fête et après... Après... Bah c'était plutôt une bonne soirée dans l'ensemble, sauf le suçon, elle n'aimait pas les suçons, même quand c'était des milliardaires qui lui en faisaient. Cela sonnait trop comme des "maintenant tu es à moi" alors que Saskia n'était qu'à une seule chose : à son verre de gin tonic dont le niveau baissait à vue d’œil. "Au départ, il n'avait pas trop trop confiance en moi mais comme son fournisseur habituel s'est fait chopper, j'ai fini par le convaincre." Sourire malicieux. Elle avait peut-être laissé des preuves pour faire tomber le type et prendre sa place. Tout le monde savait qu'on se faisait une sacrée marge dans ce job et, surtout, qu'on ne l'avait pas longtemps. "Y a moyen de se faire 500 gallions rien que cette semaine. Tu connais des gens sur l'île des Hébrides ou en Roumanie ?" Pour trouver un joli œuf de dragon à vendre illégalement. "Et toi ? Ta journée ?" Question purement rhétorique. Sixtine buvait donc avait du passer une journée à chier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t249-saskia-aznar-eme
Messages : 70

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Ven 17 Aoû - 16:42


❝ L'Enfer est dans un coeur vide ❞
Saskia & Sixtine
Un rire de la blonde, répondit aux propos de son amie : oui, elle aurait pu commencer à boire seule, mais ça aurait été encore plus mauvais signe, pour l’état d’esprit de Six’, que d’attendre son amie pour s’y mettre. La Duchesne interrogea l’Hispanique sur sa journée, esquissant un sourire amusé à l’entente de l’adjectif utilisé pour définir celle-ci. Refermant son livre, elle écouta Sas’ lui parler de sa soirée, hochant parfois la tête, pour montrer qu’elle se souvenait du type en question. « Il s’est fait choper hein ? », s’amusa-t-elle, un grand sourire aux lèvres, quand il fut question du fournisseur par lequel passait l’autre sorcier. C’était du Sas’ tout craché : elle était plus que douée pour obtenir ce qu’elle voulait, sans qu’on ne puisse forcément se douter qu’elle avait œuvré, dans l’ombre. Car c’était clair et net, pour Six’, que la mésaventure du précédent fournisseur, n’était en rien le simple fruit du hasard ou d’une grosse malchance. Non, ça avait la patte d’une Espagnole, ça ! Et comme pour saluer le talent de son amie, la jeune femme leva son verre, mimant de trinquer avec elle, avant de boire une rasade de son hydromel aux épices préférés. Si elle manqua, par la suite, de s’étouffer, ça n’était en rien dû à ce qu’elle venait d’ingérer, mais plutôt une conséquence de la somme annoncée par la brune : 500 gallions, ça n’était pas négligeable.

Ne prenant que son verre avec elle, Six’ alla s’asseoir vers Sas’, tout en faisant le tour de ses connaissances et de l’endroit où elles résidaient/se trouvaient pour l’instant. « Il me semble que les Waldorf sont toujours en Roumanie. », avança-t-elle, remettant volontairement à plus tard le moment de répondre à la question sur sa propre journée. Les Waldorf étaient des clients du Chaudron, parmi les plus réguliers, avec qui Six’ avait noué un semblant d’amitié, et qui avaient refourgué pas mal d’objets intéressants, illégalement, à la blonde, pour que Sas’ les revende. « Je crois aussi qu’Apolline s’y est installée. A moins qu’elle n’ait trouvé mieux que son précédent mec. » Et connaissant Apolline, rien n’était moins sûr. Celle-ci avait suivi ses études à Beauxbâtons, en même temps que les deux amies. Elle faisait partie des rares camarades de classe avec qui Six’ avait gardé le contact, depuis la fin de leurs études. Mais encore une fois, la Franco-Suédoise ne restait en contact avec les gens, que par intérêt, il n’y avait bien que Sas’ qui dérogeait à la règle.

Poussant un soupir, Six’ grimaça, quand vint l’heure de parler de sa journée : « Pire qu’un cours de botanique. » Sachant que ça avait toujours été la bête noire de la blonde, plus encore parce que l’enseignante n’était pas capable d’avoir l’attention de ses élèves, engendrant une pagaille sans nom durant ses cours ! « Oh, et hier soir, j’ai vu Oliver, il m’a dit que c’était toujours bon ! ». C’était même pour le voir, qu’elle avait été dans l’Allée des Embrumes, pour retrouver ce type, qui s’avérait utile pour les magouilles des deux comparses, de par ses connaissances en potions en tout genre. « Et j’ai été voir Ross, aussi… » Une torture, ce gars avait eu l’idée idiote de s’installer vers les Moldus... Buvant une autre gorgée, elle souffla : « Heureusement que son carnet d’adresse est intéressant, car pour le reste, franchement, c’est… » C’était bien la seule chose qui faisait qu’elle restait proche de lui : rentrer en contact avec l’entourage du sorcier. « Disons qu’il devrait se procurer quelques potions par Oliver… », ajouta-t-elle, assumant le sous-entendu sur les piètres prouesses sexuelles de son amant. « Mais avant de le retrouver, j’ai croisée la route d’Aaron… », dit-elle, un petit sourire aux lèvres, comme à chaque fois qu’elle parlait de l’Auror, dont elle se jouait. Jeu dangereux qui l’amusait follement. Agitant sa baguette d’un geste fluide, la blonde fit venir sur la table, quelques petits trucs à grignoter, car elle avait des choses à dire à sa comparse : « J’ai pu apprendre des trucs sur lui. » Tout en continuant à le leurrer sur ce qu’elle était.


©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t185-sixtine-duchesne
Messages : 73

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Ven 17 Aoû - 17:48

Elle s'alluma une cigarette lorsque Sixtine commença à parler. Trop de noms d'un coup, la brune, fatiguée, avait un peu du mal à suivre. Apolline, c'était qui déjà ? Œillade prolongée à son verre désormais vide, peut-être que si elle le fixait suffisamment longtemps, il se remplirait de nouveau. Enfin si sa blonde de pote captait le message et était bien disposée. Saskia aurait également pu se resservir toute seule mais était une catastrophe en dosage option cocktail trop alcoolisé et sans goût. Ouais, Apolline, moyen. Elle visualisait vaguement après réflexion, une fille de sa promo avec qui elle causait vaguement et uniquement quand il s'agissait d'obtenir des trucs. Un peu conne sur les bords, pas bien intéressante. Les Waldorf par contre... Ils n'avaient pas de lien direct avec Saskia et s'étaient avérés fiables, puis une marge sur la transaction, ça devrait les intéresser. Elle fit voltiger le cendrier jusqu'à elle pour éviter de mettre de la cendre partout avant de sourire à son amie. "Les Waldorf, ce sera très bien... Il faut juste un œuf de dragon." Juste ça, une bagatelle, hein ? "Je te laisse leur en parler ?" Battement de cils, Sixtine était définitivement une coloc en or avec son carnet d'adresse qui allait jusqu'en Roumanie.

Elle ricana quand la blonde compara sa journée à un cours de botanique. Vrai que les cours de botanique n'étaient pas fous à moins de s'intéresser de très près à la revente de bulbes de mandragore. Elle écrasa sa cigarette en hochant la tête. Nickel si Oliver marchait, ça allait être comme sur des roulettes. Un plan tout facile vu qu'il s'agissait juste d'entrer dans une maison vide pour récupérer un seul grimoire qui servait juste de décoration car décrété indéchiffrable par ses amateurs de propriétaires. Il fallait juste endormir les croups qui montaient la garde avant mais avec le somnifère d'Oliver... Saskia s'étira avant de se remettre à ricaner quand la conversation arriva sur Ross. "Faut les choisir mieux que ça voyons." Sourire entendu mais de la part de la sorcière qui détestait les suçons et qui en avait un énorme dans le cou, cela ne devait pas être bien crédible.

Mais l'heure n'en était pas à déterminer laquelle couchait avec le plus naze surtout que Saskia avait des trous dans sa soirée de la veille. Non, l'heure en étant à grignoter des trucs en écoutant les aventures de Sixtine avec les forces de l'ordre. "Oh, ton jouet auror ? Allez vas-y, raconte !" fit-elle en piochant dans les amuses-gueule. Toujours bien d'avoir des dossiers sur un auror, surtout quand les aurors en avaient un sur Saskia. La faute à son passage par la case professeure à Poudlard qui était définitivement l'une de ses plus mauvaises idées. Elle se ralluma une cigarette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t249-saskia-aznar-eme
Messages : 70

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Sam 18 Aoû - 18:09


❝ L'Enfer est dans un coeur vide ❞
Saskia & Sixtine
Les yeux de Six’ s’écarquillèrent : un œuf de dragon, rien de moins ? Ca n’était pas la demande la plus incongrue qu’avait pu lui faire sa meilleure amie, mais ça ne restait quand même une sacrée demande. « Je vais voir ce que je peux faire ! ». Elle en était déjà à réfléchir à ce qu’elle leur dirait, sans doute via du feu parlant, elle verrait bien. Ils étaient plutôt doués, en général, pour trouver ce qu’il fallait, ou pour aiguiller vers des clients potentiels. Grâce à eux, de multiples affaires avaient pu être conclues, faisant le bonheur de Saskia et de ses magouilles (et de Six’, par extension !)

C’était sans doute le fait d’avoir parlé de leur ancienne camarade de classe, qui avait fait que la Franco-Suédoise s’était amusé à parler des cours de botanique, pour décrire sa journée. C’était bien ce qui manquait le moins à Six’, concernant Beauxbâtons, lorsque ses pensées se teintaient de nostalgie. Mais ça ne durait jamais longtemps, car elle repensait alors à Noah, avec Astrid. Noah qui avait contribué à la briser, encore plus. « C’est un homme : il ne peut pas être doué partout ! », avança-t-elle, comme explication, consciemment misogyne. Et puis, ça n’était clairement pas pour ses talents d’amants, qu’elle continuait à le voir. Non, pour ça, elle avait d’autres contacts. Et puis, majoritairement, la blonde ne se servait du sexe que par intérêt, rarement pour assouvir une véritable envie. Encore une séquelle de son passé, qui aurait pu s’estomper, si on avait vraiment tenté de l’accompagner psychologiquement…

La jeune femme parla finalement de sa rencontre imprévue avec Aaron, désireuse de partager avec Sas’ les quelques infos qu’elle avait pu découvrir sur lui. Mieux valait 2 cerveaux qu’un, pour décrypter ce qui avait été dit et ce qui avait été sous-entendu. Faisant tourner son verre entre sa main, elle fit alors savoir à Sas’ : « Il habite dans le Londres Moldu. », et ne put s’empêcher de grimacer en disant cela. Elle ne pouvait comprendre comment des sorciers s’abaissaient à une telle chose. Elle avait passé son enfance avec des Moldus pour voisins, et ça lui avait suffi pour ne plus jamais vouloir réitérer l’expérience ! « Il ne parle pas le français, mais paraît comprendre 2-3 mots, une de ses collègues est Française. » Un détail qui paraissait n’être que minime, mais Six’ se disait que ça pourrait servir, un jour ! « Il a même une de leur voiture, décapotable. » Encore quelque chose qu’elle ne comprenait pas. Cependant, une chose intéressante en découlait : « Je devrais la voir un jour, il m’a proposé de faire une balade dans sa bagnole. » Ca n’était pas pour réjouir la sang-mêlée. Elle ne portait pas vraiment les engins Moldus dans son cœur, encore moins depuis la tornade Norbert dans sa vie. Il n’y avait eu nul traumatisme dans la voiture de son beau-père, mais ça restait associé à ce pervers, pour elle. L’intérêt, concernant Aaron, c’était qu’elle connaîtrait sa voiture, et qu’elle pourrait continuer à en apprendre encore plus sur lui.

©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t185-sixtine-duchesne
Messages : 73

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Lun 20 Aoû - 15:04

Projet œuf de dragon : check. Plus qu'à attendre le rapport de Sixtine dés qu'elle aurait des réponses. Après, aviser. Au pire, se bouger le cul jusqu'en Roumanie ou en Ecosse. Plus l'Ecosse d'ailleurs, c'était moins loin et Saskia connaissait la langue locale. Mais bon, connaissant la blonde, ce ne serait pas nécessaire sauf si imprévus, elle se débrouillait bien la Sixtine dans ce genre de combine, si un jour elle se mettait en tête de doubler Saskia, l'hispanique serait assurément dans la merde. Mais cela n'arrivera jamais, hein ? Il n'y avait de toute façon aucune raison pour l'heure que Sixtine veuille l'abandonner, la brune y avait veillé. En l'envoyant chercher des œufs de dragons par exemple, c'était une occupation sympa ça.

Elle leva les yeux au ciel lorsque la remarque sur les mecs fut faite. Oh, elle connaissait la position de Sixtine sur le sujet et la comprenait mais quand même. Saskia choisissait un minimum même si c'était souvent un choix très alcoolisé puis surtout n'y retournait pas si c'était naze. "Certes..." souffla-t-elle avant de tourner de nouveau son attention sur son verre vide, elle aurait bien repris une gorgée de gin, elle avait soif même si elle savait que c'était dans le top trois des alcools piégeux. Elle fixait rêveusement la fumée de cigarette qui sortait de sa bouche. Elle allait s'endormir le nez dans les amuses-gueule si cela continuait ainsi et rêverait de Sixtine, de dragon et de décapotable. Décapotable ? Yeark. Les voitures, c'était le mal, genre vraiment. Elle ne rentrerait pas dans la moindre bagnole pour moins d'un millions de gallions.

Elle grimaça, reprit une poignée de pistaches. "Londres moldu, voiture... Il s'est parfaitement intégré dit donc." Ton méprisant au possible. "Tu vas y aller à sa virée en décapotable ?" Le sourire de Saskia était un brin moqueur mais au fond elle ne rigolait pas du tout, si la blonde pouvait se tenir loin des moyens de transport moldus, cela l'arrangerait. Une dernière taffe de cigarette avant de l'écraser. La fumée s'envola en rond. "Du coup, faudra éviter le français pour les conversations discrètes en présence d'aurors." Elle haussa les épaules, quand elles discutaient devant des gens à qui elles ne faisaient pas confiance, même en langue autre qu'anglaise, les sujets étaient rarement très intéressants. "Bon travail en tout cas. Continue comme ça soldat et le monde sera à nous !" Elle lui fit son sourire le plus éclatant avant de lui tendre son verre vide afin qu'elle le remplisse de nouveau. Mais non, elle n'exploitait pas du tout sa coloc pour les boissons et la nourriture, c'était faux. "Ah, je suis passée chez Nyx hier aussi. Tu sais, la fille qui fait les potions euphorisantes là... Elle m'en a refait un stock et j'ai tout plein de clients intéressés. Ce mois-ci, on ne va pas le finir dans le rouge, parole d'honneur !" Honneur qu'elle n'avait absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t249-saskia-aznar-eme
Messages : 70

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Lun 3 Sep - 13:56


❝ L'Enfer est dans un coeur vide ❞
Saskia & Sixtine
La vie de la blonde n’était certes pas parfaite, mais elle lui plaisait parfaitement, telle qu’elle était. Au moins, elle était libre de faire ce qu’elle voulait, et ce qu’elle faisait lui plaisait un minimum. En contrepartie, elle devait se coltiner des relations à la con, des amants à chier, mais ce qu’elle pouvait bien en retirer, avait nettement plus de valeur qu’un sommaire plaisir. Nettement plus intéressant sur la durée. Oui, ainsi dit, Sixtine pouvait paraître bien vénale, ou cruelle, à ne s’intéresser qu’à l’argent ou à blesser et manipuler les gens. Elle fonctionnait comme ça, ça la protégeait des gens. Et elle se croyait vraiment à l’abri des autres, ignorant que Sas’ n’était pas forcément l’amie idéale pour elle. Quand bien même le saurait-elle, il n’était pas sûr qu’elle s’éloignerait de la brune, étant sincèrement attachée à celle-ci. Saskia était un des rares repères qui lui restait, dans sa vie chaotique.

Un sourire aux lèvres, la blonde écoutait Saskia réagir, sur les quelques découvertes qu’elle avait pu faire, concernant Aaron. Un soupir méprisant fut sa seule réaction à une brune soulignant, non sans ironie, l’intégration de l’Auror. Tout en mangeant quelques pistaches, elle réfléchit à ce qu’elle comptait faire, concernant la proposition du Rawley à faire un tour de voiture avec lui. Un sourire de fierté se dessina sur ses lèvres, quand son amie la félicita. Ce fut à ce moment qu’elle se décida à répondre à tout ce qui avait pu être dit jusqu’alors. « Le tour dans sa voiture, ça pourrait m’aider à me rapprocher de lui. Savoir s’il faut devenir une amie pour lui, ou finir dans son lit, pour le manipuler au mieux. » Tout les moyens étaient bons pour le mettre dans sa poche, après tout ! Avoir une relation parmi les Aurors, ça présentait bien trop d’avantages, pour que les deux sorcières ne cherchent pas à en profiter ! Jouant avec les coquilles des pistaches précédemment ingurgités, elle ajouta : « Il va falloir inventer notre langage codé, je le crains, vu qu’il y a des Aurors de tout horizon ! », et c’était bien pénible, cela, même si tous ne savaient pas parler de multiples langues. Ceci dit, ça ajoutait du piquant, et ça n’était pas pour déplaire à la Duchesne. Tout comme ce que fini par lui faire savoir sa comparse, au sujet d’un nouveau stock de potion euphorisante à écouler, provenant d’une certaine Nyx. Elle fut soulagée, la blonde, de cette nouvelle, d’apprendre qu’elles n’auraient pas de souci financier ce mois-là. Ca n’était pas toujours facile, pour elles, même si elles faisaient de leur mieux pour éviter de tomber dans le rouge, ainsi que l’avait dit Sas’. « Excellent ça ! » Ca s’écoulera vite, la blonde n’en doutait pas ! « Par contre, je serais curieuse de savoir ce que tu lui as dit, pour qu’elle accepte d’en refaire autant. » Elle avait confiance en son amie, pour éviter qu’elle ne trahisse leur trafic, mais ça n’était pas forcément toujours évident de garder le secret et éviter les curiosités mal placées. « Cette Nyx pourrait s’avérer utile, lors des périodes d’examens, pour des potions anti-stress ou autre… », dit-elle, venant d’y penser à l’instant, alors qu’une bonne odeur se dégageait de ce que la blonde avait laissé sur le feu. A voir si cette suggestion serait possible, et si, pour éviter que la sorcière ne se pose de question, elles ne pourraient pas conserver les potions quelques semaines ou mois, avant de les vendre. Donc, pas en période d’examens, afin qu’elle ne se pose pas trop de questions, mais ça pourrait faire une ressource supplémentaire, à proposer aux étudiants en tout genre.

[HJ : Désolée, c'est pas terrible, je ferais mieux la prochaine fois, promis ]


©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t185-sixtine-duchesne
Messages : 73

MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   Dim 16 Sep - 17:41

Saskia esquissa un sourire un peu tordu quand son amie lui annonça qu'elle comptait bien faire son tour de bagnole. Elle la regarda s'amuser avec les coques de pistaches, se retenant de lui dire de surtout pas y aller et que franchement, on s'en foutait pas mal d'être pote ou plan cul du premier auror avec une voiture venu, on pouvait trouver une tonne d'autres aurors à manipuler, que ce n'était pas ça qui manquait. Elle piocha à son tour dans les pistaches, songeant à la proposition tout juste annoncée. Un nouveau langage parlé que par toute les deux, de la cryptophasie quoi, twins way. "Si tu veux." Haussement d'épaule. "On peut aussi se parler comme ça..." Ton malicieux, sourire qui allait avec. Les yeux dans ceux de Sixtine, elle avait plongé son esprit dans celui de la blonde, chose qu'elle ne faisait que rarement par respect pour la vie privée de sa camarade - et parce qu'elle ne voulait pas forcément connaître les pensées de la sorcière à son sujet, histoire de pouvoir continuer à se voiler la face tranquillement -  mais qui permettait aisément la transmission de pensées. Elle prit une nouvelle gorgée de son verre, à ce train là, elle pourrait carrément boire au goulot de la bouteille, cela ne changerait pas grand chose. Saskia ou l'art et la manière de finir bourrée avant même le dîner. "Ou alors on ne parle pas du tout de sujets qui fâchent à moins d'être seules." La solution de la facilité en somme.

"Quant à Nyx, elle me prend pour la dernière des droguée. J'ai joué la carte conso personnelle, je crois que maintenant elle s'inquiète quant à ma dépendance à sa potion ! " Et ça faisait bien rire Saskia d'ailleurs. "Pas bête les breuvages anti-stress, il faudrait tester... Je lui demanderai à l'occasion." L'idée ne lui avait même pas effleuré l'esprit, il fallait dire qu'elle n'avait jamais réellement stressé pour un examen. On lui avait martelé dés l'enfance qu'elle n'égalerait pas ses aîné.e.s alors à quoi bon paniquer ? Résultat, elle s'y était toujours pointée un peu les mains dans les poches, les avait toujours réussi mais moins bien que ses prédécesseurs aznarien, comme papa et maman l'avaient prévu. Mais ça, elle voulait croire qu'elle n'en avait plus rien à foutre maintenant. Elle s'alluma une énième cigarette - elle fumait trop quand elle était fatiguée, elle fumait encore plus quand elle buvait à côté - et piocha de nouveau dans les pistaches. "T'as fait quoi de bon à manger ?" Très pratique la colocataire cuisinière, surtout quand on était du genre à faire systématiquement cramer le moindre plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t249-saskia-aznar-eme
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Enfer est dans un coeur vide [Saskia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je cherche un peu de chaleur à mettre dans mon coeur" [Magenta]
» FROLIC BB JACK RUSSEL 11 MOIS (49) asso COEUR SUR PATTES
» Emilie de Vendières ◘ Le chirurgien doit avoir un oeil d'aigle, un coeur de lion et une main de femme
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Un démon dans le coeur d'un ange. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Happens Only Once ::  :: Habitations-
Sauter vers: