Partagez | 
 

 “Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: “Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.   Mar 10 Juil - 19:54

“Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.”

Ash
&
Abbie
Ls cours se suivent et s’enchaînent à une vitesse folle à l'université de magie de Londre. J'y suis étudiante depuis trois années. En fait, depuis que j'ai passé mes ASPIC et que j'ai terminé mes études à Poudlard. L'université n'a pas grand chose pour me plaire en réalité. Je dois partager une chambre avec d'autres personnes et cotôyer d'autres étudiants dont le sang est loin d'être pur. En réalité, tout me rappel le cauchemard que j'ai vécu lorsque j'étais à Poudlard. J'aurais pu faire le choix de m'arrêter après ma septième année, mais l'honneur de ma famille était en jeu. De plus, je ne voulais pas rester à rien faire de mes journées et vivre de fortune de ma famille. Je voulais m'occuper et avoir un métier, mais pas n'importe lequel, un métier digne de mon nom. C'est pourquoi j'avais décidé de faire des études en Magie avancée. La seule chose de potable dans cette école était certainement le niveau avancé d'étude qu'elle propose et ses nombreuses filières.

Mais même si les cours dispensés sont plutôt bons, les professeurs ne le sont pas pour autant. Il y en a très peu dans cette école à qui j'accorde un peu d'estime. D'ailleurs, alors que je sors de mon cours d'histoire de la magie, je me rend justement à la rencontre de l'un d'eux. Ash Nightingal est certainement celui qui se détache le plus de ce corps enseignant plus qu'étrange...enfin, ce n'est que mon avis, mais cet homme depuis son arrivée l'année dernière à le don de me fasciner. Je prend un réel plaisir à me rendre à ses cours et en plus de cela, il est mon directeur de maison. Souvent, ils nous arrivent de déborder après les cours et de discuter de choses et d'autres. Que ce soit de sortilèges ou de choses plus plaisante, tous les sujets de conversations sont bons pour être abordés. Ils nous arrivent de veiller tard parfois même et je dois l'avouer une sorte de complicités c'est installée. En tout cas, ce n'est pas n'importe quel professeur de l'école que je me permettrais d'aller déranger pour lui faire goûter une autre de mes tentatives culinaires.

Armée de mon livre de cours sous le bras, je m'avance dans le couloir d'un pas rapide, dévisageant les quelques élèves que je croise sur mon chemin encore à cette heure-ci avant de m'arrêter devant la porte de la salle de classe réservée au professeur de sortilèges. “Bonsoir professeur. J'espère ne pas vous déranger à cette heure-ci. ” dis-je avec un petit sourire franchissant la porte après qu'il m'est autorisé à pénétrer dans la pièce. “Je vois que vous êtes occupé. Je me demandais si vous auriez un peu de temps à me consacrer afin d'éclaircir certains points avec moi sur le dernier cours que vous avez dispensé à mon année ?” J'avance alors le bouquin que j'avais placé derrière mon dos vers l'avant, le tenant de mes deux mains jointes sur la poitrine tout en continuant de sourire et en me mordillant la lèvre inférieur. Bien évidemment, cet entretien risque certainement de se terminer à pas d'heure si il accepte et je pense que depuis le temps, il sait comment cela va se passer. A ses risques et périls, les cartes sont entre ses mains, c'est à lui maintenant d'accepter ou non. En ce qui me concerne, je reste debout face à son bureau, replaçant une mèche de mes cheveux qui tombent sur mon visage derrière mon oreille. Le professeur de sortilège à le don de me rendre nerveuse à certains moments, lorsqu'il me fixe de son regard couleur azur.


camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 381

MessageSujet: Re: “Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.   Sam 14 Juil - 18:02

Ash & AbbieNos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments

L'ennui quand on est professeur, c'est qu'on ne sait pas toujours face à quels genre de personnes on va se retrouver. Est-ce qu'on va pouvoir faire un véritable cours, transmettre un savoir essentiel à des gens qui écoutent et apprécient l'art si essentiel et si raffiné des Sortilèges ? Ou va-t-on se retrouver face à une bande d'ignares qui n'auront qu'une seule et unique envie : vous faire perdre votre temps parce qu'elles pensent perdre le leur. Malheureusement pour moi, j'avais en plus choisi d'enseigner une matière que toutes les filières ou presque continuaient d'étudier : il était donc fréquent pour moi de tomber sur des élèves que j'aurais bien mis dehors à grands coups de pied au cul, mais encore, le métier d'enseignant avait ses limites ! Les punitions corporelles n'étaient malheureusement pas autorisées ... Mais je ne me privais pas lors des exercices pratiques d'appeler ces élèves là pour leur mettre une bonne dérouillée ou les humilier face à leurs petits camarades qui avaient - eux au moins - écoutés mes leçons.

A mon grand désespoir, aujourd'hui, ma journée se terminait par un cours théorique à des premières années qui étudiaient le Droit Magique. Ils étaient d'un condescendant parfois ...  Incapables de se concentrer plus de 5 minutes pour la plupart & certains osaient même parfois tenter de semer la zizanie dans mon cours. Dans mon cours ! Evidemment, vu que nous étions encore en tout début d'année, j'avais eu comme consigne d'y aller doucement avec eux, et je m'en arrachais déjà les cheveux ... Oh, ils allaient voir, ça ne serait pas la même histoire dans quelques semaines, quand je pourrais enfin me lâcher et leur faire vivre un vrai calvaire ! En attendant, je me contentais de les surcharger de devoirs complexes et je ne leur mâchais pas le travail.

" Bon, et pour notre prochain cours, vous aurez à me rendre une dissertation de 15 pages sur le sort Stupéfix et ses effets à long terme sur une victime ! S'il n'y a qu'une page de moins, ce sera la moitié de votre note qui sautera ! Pareil si je détecte au moins une phrase copiée sur la copie d'un camarade. Et sûr ce, le cours est terminé ! "

Sauvé. Enfin, ma journée était terminée. J'avais plus qu'hâte de rentrer dans ma chaumière et de retourner étudier le nouvel ouvrage que j'avais réussi à dégoter à bas pris dans une petite boutique dans l'Allée des Embrumes. Alors même que j'étais en train de plier mes affaires, j'entendis toquer à ma porte. Étonné - je vous ai prévenu, j'étais pas le genre de prof populaire - j'autorisais le visiteur à entrer, m'attendant à devoir réprimander un élève qui tenterait de me trouver une excuse foireuse pour ne pas me rendre son devoir la prochaine fois. Je me fendis d'un petit sourire soulagé lorsque je fis qui entra.

" Bonsoir Miss Williams. Entrez donc, pas de souci, vous ne me dérangez pas. Tout du moins, toujours moins que la majorité des élèves quand ils osent mettre les pieds ici après les cours, me moquais-je gentiment en lui faisant signe de s'asseoir sur une chaise que je venais de placer en face de mon bureau. "

Ah, une bonne élève et pas un pleurnichard idiot, ça me changeait un peu ! Je me rassis en face d'elle et la fixais un peu. Ses quelques mois de vacances semblaient lui avoir fait du bien et ne lui avait pas fait perdre son intérêt pour ma matière. Un bon point pour elle.

" Ça sera avec plaisir que je prendrais un peu de temps pour vous. Je n'avais rien de mieux de prévu ce soir, alors autant en profiter, dis-je d'un ton presque amical - comparé au ton que j'employais avec le reste de mes étudiants. Vous avez des questions en particulier ou vous voulez simplement approfondir vos connaissances ? "

Pendant quelques minutes, nous parlâmes simplement de mon dernier cours, avant que je me souviens de quelques notions de politesses qu'on m'avait inculqué quand j'étais enfant. Ouais, j'étais un peu rouillé là-dessus.

" Ah, au passage, je n'ai même pas pensé à vous demander comment c'était déroulée vos vacances ! Vous les avez passés chez vos parents à travailler votre Quidditch ou à faire de nouvelles expériences culinaires ? "

Fallait bien faire un minimum la conversation de temps en temps ... Autant entretenir de bonnes relations avec les rares étudiants qui m'appréciaient. Et puis c'était une Serpentard : j'avais certaines responsabilités à son propos et prendre de ses nouvelles et soin d'elle en faisait plus ou moins partie.

©️ 2981 12289 0

_________________

Embrace your shadows,

be better and stronger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t54-ash-e-nightingal-
avatar
Invité
MessageSujet: Re: “Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.   Sam 21 Juil - 2:13

“Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.”

Ash
&
Abbie
Parfois il est compliqué pour des personnes de mon rang de se trouver des amis et de faire confiance aux autres personnes. Il faut dire que nous évitons de nous mélanger avec tout ce qui n'a pas le sang-pur. Cependant, depuis quelques temps, la mode est de mélanger justement les sorciers avec les moldus et avoir de dignes héritiers de sang-pur devient chose rare et compliquée. Heureusement, certaines famille comme la mienne continue de faire attention à toutes ses choses. Oui, les Williams font partit de ces sorciers qui élitiste qui pense que le monde des sorciers ne doit appartenir qu'aux sorciers de sang-pur et que les moldus n'ont rien à avoir avec le monde des sorciers, mais qu'il faut aussi protéger notre communautés.

En ce qui me concerne, j'avais fais le grand ménage dans mes relations en quittant Poudlard. Beaucoup de personnes dans mon entourage ont finit par vriller. Beaucoup ont commencés à sortir avec des sang-mêlés ou des nés-moldus ne respectant pas les principes des sang-purs. J'ai donc décidé de mettre fin à certaines amitiés. Mais bon, comme on le dit il vaut mieux avoir un petit cercle d'amis fidèles qu'un grand cercle remplit d'hypocrites ! Le soucis à tout cela c'est que beaucoup des très peu d'amis qu'ils me restent ont décidés de ne pas suivre d'études supérieur. Après tout, pourquoi se casser la tête quand on est riche ? Je peux les comprendre, moi aussi j'aurais pu m'arrêter après mes ASPICS, seulement ce n'est pas mon but. Contrairement à mes amis, je ne veux pas vivre de la fortune de ma famille, je veux posséder ma propre fortune et me créer mon propre destin moi même. Je ne sais pas encore comment, mais j'y arriverais un jour, je le sais. Vous comprendrez pourquoi on dit de moi que je suis ambitieuse maintenant.

Mais puisqu'il est difficile de se faire des amis à la MUL et que les miens ne sont pas présent, je me suis rapproché de certains membres du corps enseignant. En réalité, d'un professeur en particulier, mon directeur de maison, Ash Nightingal. Lorsqu'il est arrivé dans l'école, cet homme m'a directement impressionné. Avec lui j'ai l'impression que nous sommes sur la même longueurs d'ondes, à tel point qu'il pourrait anticiper mes réponses lorsque je répond à ses questions. Cette relation n'est pas commune chez un professeur et une élève, même si rien de mal ne se passe entre nous, je ne suis pas sur que beaucoup de personne apprécieraient savoir que je passe une bonne partie de mon temps libre à discuter de tout et de rien avec mon directeur de maison pendant des heures et des heures. "Cela fait toujours plaisirs de savoir que ma présente est plutôt agréable. Je pense que si vous m'aviez dis l'inverse, j'aurais pu être vexée." dis-je en laissant échapper un petit rire lorsqu'il m’accueille dans sa salle de classe et me dit que ma présente est moins dérangeante que celle de la majeur partie de ses autres élèves. Il m'invite gentillement à m'installer face à lui sur une chaise qu'il me montre, ce que je fais bien entendu toujours en tenant mon livre contre ma poitrine, souriant bêtement et en rougissant légèrement lorsqu'il me dit qu'il n'avait rien de prévu ce soir et que c'est avec plaisir qu'il prendrait un peu de son temps pour moi. "En réalité, c'est un peu des deux. Je cherchais des informations sur le sortilège de faux souvenirs et je me demandais quels pourraient être les effets secondaires pour la personne qui reçoit se sort. Est-il plus dangereux de l'utiliser directement sur nous que sur une autre personne physiquement ? Je me demandais aussi si justement, il est possible de modifier les souvenirs de quelqu'un au point de causer chez lui une envie de meurtre ou de suicide ? Si c'est le cas, ce sortilège se révèle être affreusement barbare en réalité, bien plus qu'on ne le crois." J'avais tellement de questions à lui poser, tellement d’interrogations. Il faut dire que je suis de nature plutôt curieuse, mais qu'aussi les cours du professeur Nightingal sont très intéressant. Il a donné un second souffle à cette matière depuis qu'il est arrivé à l'Université. Moi qui aime les sortilèges, j'ai cru que j'allais finir par me suicider en voyant ce que les précédents professeurs de cette école avaient fait de cette matière. Mais heureusement, il est arrivé tel un messie et nous a sauvé de cet ennuis. Il répond donc à certaines de mes questions avant de m'en poser lui même d'autres...cette fois-ci, plus personnelles. "J'ai passé de plutôt bonnes vacances, merci de vous en soucier." dis-je en lui adressant un large sourire. "En effet, j'ai passez une grande partie de mon temps à m’entraîner au quidditch. Avec deux grand frères accro à ce sport il est difficile de ne pas passer quelques jours à la maison sans y jouer, même lorsqu'on a dépassé la vingtaine ! En ce qui concerne mes expériences culinaires, en effet j'ai appris de nouvelles recettes aussi pendant mes vacances, mais je ne vous en dis pas plus. Je vous garde la surprise pour une petite dégustation très prochainement. J'espère que vous aurez une autre soirée à me consacrer prochainement pour cela." De nouveau je joue avec une mèche de cheveux qui est tombé sur mon visage au alors que je fixe le sorcier droit dans les yeux en lui souriant. Je sentais la chaleur m'envahir en quelques secondes. Mais que se passe-t-il ? J'inspire et expire doucement afin de reprendre mes esprits. "Et vous ? Vos vacances ceux sont bien passées ? Vous avez pu prendre un peu de temps en dehors de cette école pour vous ressourcer et vous éloigner de cette bande de jeunes sorciers ignares et désolant ?" je laisse échapper un rire à la suite de ma question. Même si je n'en pense pas moins, je ne voulais pas qu'il pense que je dénigre mes camarades. Ce n'est pas le moment d'entacher mes liens avec le directeur de la maison Serpentard. " En réalité, j'ai passé une grosse partie de mes vacances surtout à me demander quel métier je pourrais exercer à la fin de mes études, car pour le moment je n'en ai aucune idée et je dois avouer que cela me serait utile de savoir, afin que je sache combien d'années encore je dois faire dans cette école." Bien évidemment, j'espère le moins possible ! Même si j'aime la magie, je dois avouer que de vivre avec tout ses sang-mêlés me rang malade ! Le soucis c'est que si je ne trouve pas ma voie, je ne peux pas savoir combien d'années encore il me reste à faire.

 


camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 381

MessageSujet: Re: “Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.   Dim 5 Aoû - 20:48

Ash & AbbieNos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments

Il était rare, extrêmement rare les élèves que je supportais à la MUL. La plupart était une bande de crétins congénitaux, à peine capables de distinguer leur propre visage de celui d'un troll, c'est pour vous donner une idée du niveau général ! Chacun était plus bête et méchant que le précédent, et certains me donnaient envie de mettre fin à mes jours, rien qu'en croisant leur regard. Peut-être était-ce là leur véritable pouvoir magique d'ailleurs : pousser les gens au suicide grâce à leur bêtise ? A méditer. Et à étudier surtout. Je me ferais une choix de faire sur eux toutes sortes d'expériences pour prouver ma toute nouvelle théorie. Je trouverais bien un ou deux cobayes dans les camarades de mon jeune frère. Si je lui demandais gentiment, j'étais presque sûr qu'il me donnerait l'autorisation de les utiliser comme singes savants. Enfin, plutôt comme singes tout court. Parce que savants, ça ils ne l'étaient pas le moindre du monde et je ne comprenais toujours pas pourquoi Swann s'obstinait à traîner avec ce genre personne. Il aurait pu trouver tellement mieux ! Tiens, par exemple, il pu être ami avec Abbie ! C'était une excellente élève, qui savait ce qui était le mieux pour elle et qui n'avait pas peur de faire le maximum pour l'obtenir. De ce que j'avais pu voir jusque là, elle ne semblait pas avoir beaucoup d'amis, mais ce n'était pas une tare selon moi, bien au contraire. Je n'avais pas eu beaucoup d'amis moi non plus durant ma scolarité et regardez où j'en étais aujourd’hui ! Non, mauvais exemple ... Je ne souhaitais à personne d'être obligé d'enseigner ici à des étudiants dont le QI total ne devait pas dépasser celui d'une huître. Même pas à mon pire ennemi. Lui, je le torturerais volontiers à l'aide de sortilèges de magie noir, mais je ne le ferais pas non plus devenir prof ici.

Enfin bref, revenons à nos moutons. Ou plutôt à notre brebis dans ce cas. Je pouvais décemment pas la mettre dans la même case que les autres crétins sans cervelles de l'université. En la regardant, si sûre d'elle, avec son livre à la main, je cru entrevoir en elle ce qui poussaient les autres élèves à ne pas rechercher sa compagnie : elle était déterminée, intelligente et n'avait pas sa langue dans sa poche. Cela avait de quoi en refroidir plus d'un. Qui aimerait qu'une de ses amies le remette fermement à sa place quand il avait tort ou quand il se comportait comme un crétin - c'est à dire 24h/24 ? De plus, elle avait un comportement bien plus mature que les autres et recherchait plutôt la compagnie d'adultes véritables plutôt que de ses pairs. La preuve. Elle me fréquentait même moi, le cauchemar des premières années, le Croque-Mitaine du campus. Ouais, à une période l'année dernière, je sais que c'est le nom que certains élèves me donnaient. Poules mouillés, j'vous jure. Et en plus, contrairement à la majorité des crétins, euh pardon, des élèves, elle ne prenait pas la mouche pour rien : regardez, elle ne s'en formalisait pas plus que cela que je dise qu'elle me dérangeait moins que les autres. La majorité aurait juste compris que cela voulait dire qu'elle dérangeait, mais elle savait faire la part des choses. Alléluia.

" Vous envisagez de manipuler la mémoire de quelqu'un Miss Williams ? Je ne vous pensais pas si ... Maléfique, la taquinais-je presque gentiment en pensant qu'elle avait encore du boulot avant d'être véritable mauvaise et maléfique, comme moi. En tout cas, je ne recommande pas que vous l'utilisiez sur vous même : si vous avez un souvenir que vous souhaitez oublier, demandez à ce moment là à quelqu'un de le faire pour vous, le risque sera minimisé. Car oui, il y a toujours un risque avec ce sortilège : qu'il soit permanent, qu'il n'efface plus que ce qu'il ne devrait ... C'est pour cela qu'il faut bien connaitre ce sort & ses effets avant même d'envisager de le lancer. Et aussi être un sorcier talentueux, ce qui, dans cette université est plutôt rare. Mais promettez moi juste une chose Miss Williams : si vous utilisez ce sortilège contre la volonté de quelqu'un, ne me le dîtes pas quand je suis encore à l'académie. En tant qu'enseignant, je devrais alors faire part de votre comportement au Ministère et je n'en ai pas la moindre envie, que ce soit de leur faciliter leur boulot ou que ce soit de vous attirer des ennuis. "


J'avais dis ça avec un sourire carnassier, pour faire passer cela presque comme une plaisanterie, mais je pensais chaque mot. Ayant des Aurors sur le dos, si une telle chose était portée à ma connaissance et que je n'en parlais pas, j'aurais de gros ennuis si cela venait à être découvert ... Cela pourrait tout ruiner, tout. Heureusement, nous passâmes ensuite à un autre sujet, puisqu'elle semblait désormais ravie que je m'intéresse à ses vacances. Et 20 points pour Mr Nightingal et les Serpentards. Finalement si être Directeur de Maison c'était uniquement faire la conversation, j'aurais pu trouver un poste bien pire.


" Tant que vous promettez de ne pas mettre une potion étrange ou un poison malfaisant dans vos gâteaux, je pourrais sûrement vous consacrer une de mes soirée sous peu. Et pitié, pas de créations originales qui semblent avoir muter dans une assiette ! "


Mais qu'est-ce qui lui prenait d'un coup ? Elle avait les joues bien rouges ... Elle devait avoir chaud, enfin, je pense ... Perplexe mais soucieux de ne pas l'incommoder, je jetais un petit sort pour ouvrir la fenêtre et rafraîchir la pièce, le tout sans l'usage de ma baguette. Ce n'était pas un sort très complexe et très fin, je pouvais donc m'en passer maintenant que je savais comment faire.

" Et bien, je vois que cela vous a fait du bien de vous éloigner un peu de cette université. Elle a beau être réputée pour son enseignement, je suis d'accord avec vous, côté élèves, cela ne suit pas toujours, soupirais-je d'un ton compréhensif. Et ne vous inquiétez donc pas pour votre avenir, il se présentera tout seul à vous. Vous êtes une sorcière douée, cela ne m'étonnerait pas qu'on vous propose un poste au Ministère dans quelques années. N'allez pas faire des plans sur la comète, vivez au jour le jour. Vous croyez vraiment que quand j'avais votre âge je me doutais que je finirais par enseigner ici ? "

Non, en effet, à son âge je parcourais le monde en quête de pouvoir et de magie noire. Ah, période bénie et si lointaine. J'aurais sûrement pu repartir maintenant que je n'avais pas pu empêcher ma soeur de rejoindre les Aurors, mais j'avais trop peur qu'elle en profite pour manipuler Swann ... Je me décidais enfin à répondre à sa question par rapport à mes propres vacances.

" Oh, oui, ces quelques mois de vacances m'ont permis de prendre un peu de recul et de me préparer à une nouvelle année de tourmente ici, dis-je à moitié sérieux, à moitié en plaisantant. Nous avons pas mal voyagé avec mon petit frère et j'ai pu ramener un certain nombre de souvenirs intéressants qui me seront utiles. Swann lui n'a acheté presque que des sucreries partout où on allait, j'ai cru qu'il allait finir par prendre 15 kilos en 1 mois, me moquais-je gentiment de mon frère, avec un sourire plus doux en y repensant. Enfin, j'aurais dû m'y attendre ... Et sinon j'ai passé le mois d'Août à préparer mes nouveaux cours et à faire des recherches, car la Magie ne cesse jamais de s'apprendre Miss Williams, ne l'oubliez jamais, terminais-je d'un ton plus docte en la regardant droit dans les yeux. "

Enfin, c'est pas comme si j'allais pouvoir lui dire les yeux dans les yeux que j'avais passé mon mois d'Août à travailler des sorts de Magie Noire pour ensuite aller les expérimenter dans des endroits peu fréquentables ...


Abbiiie:
 
©️ 2981 12289 0

_________________

Embrace your shadows,

be better and stronger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magichappensonlyonce.forumactif.com/t54-ash-e-nightingal-
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: “Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.   

Revenir en haut Aller en bas
 
“Nos plus importantes pensées sont celles qui contredisent nos sentiments.” ft Ash.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes pensées sont des fleurs de cristal gelées [with Radis]
» Nos pensées sont quelquefois très profondes
» [TEXTES] Répertoires de mes pensées... ♡ (brouillons)
» Dans la vie, les choses qui ont le plus de valeur sont celles qui n'ont pas de prix. [Cours de Littérature]
» Edward M. Cullen - Les pensées sont révélatrice. [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic Happens Only Once ::  :: Unfinished business :: Autres-
Sauter vers: